Version classiqueVersion mobile

L'imposture littéraire dans les Provinciales de Pascal

 | 
Roger Duchêne

La doctrine des opinions probables

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le janséniste, dans sa leçon préalable aux Provinciales morales, dénonce l'importance de la "doctrine des opinions probables", source et base, selon lui, du "dérèglement" grâce auquel les jésuites se sont "répandus par toute la terre" (p.78). Introduit chez le casuiste, l'enquêteur est "ravi" de le voir "tomber dans ce qu'[il] souhaitait" quand, après avoir traité du jeûne et des occasions prochaines de péché, il lui annonce enfin le secret de sa Compagnie :"Je vois bien , [lui] dit le bon Père, que vous ne savez pas ce que c'est que la doctrine des opinions probables, vous parleriez autrement si vous le saviez [...]. C'est le fondement et l'ABC de toute notre morale" (p. 85). On lit encore, dans un livre tout récent : "Si on cherche l'élément qui a introduit le laxisme dans la casuistique jésuite, on pourra aisément l'identifier dans la doctrine du probabilisme", et l'auteur, G. Ferreyrolles, de citer comme une vérité établie la pseudo-confidence du jésuite de la cinquième lettre1....

© Presses universitaires de Provence, 1985

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search