Version classiqueVersion mobile

Échec et écriture

 | 
Annick Duperray

Troisième partie. Retour ou detour

I. L'encagement

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Nous avons regroupé, dans le présent chapitre, des nouvelles qui paraissent dénoter d'une régression par rapport à l'étape illustrée par "Sir Dominick Ferrand" et "The Altar of the Dead". Mannoni soulignait que James cherchait avant tout à jeter "des ponts-levis esthétiques"1 entre les personnes. D semblerait qu'après quelques efforts fructueux, le texte se renferme en sa tour d'ivoire, réaffirmant l'incompatibilité du sujet et de l'altérité ; parallèlement à cette dégradation, la fonction médiatrice de la lettre s'effrite, elle capitule devant le pouvoir de la presse et de son message utilitariste. L'humeur qui se dégage de ces divers récits atteint son expression totale avec "In The Cage",2 au titre bien sûr révélateur. Avec cette nouvelle, se cristallisent toutes les contradictions d'une métaphore devenue récurrente : la vitre, transparence ou opacité, clairvoyance ou vision trouble. La "cage des mots",3 pour reprendre l'heureuse expression d'Hubert Juin, confère-t-elle une persp...

© Presses universitaires de Provence, 1993

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search