Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La psychologie du combattant et le respect du droit des conflits armés

 | 
Robert Remacle
, 
Pauline Warnotte

Chapitre II. Les facteurs fauteurs de crimes de guerre

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« The laws of armed conflicts are not designed to be applied by lawyers, but by soldiers in the heat of battle. » (Mc Coubray)

Section 1 – Avant les opérations militaires

1. L’unité manque d’instruction et d’entraînement

L’opérabilité d’une unité peut évidemment souffrir du manque de formation de ses membres. Une impréparation générale touche tous les aspects de la formation des cadres et des soldats, y compris l’enseignement du DCA. Elle peut donc être source de comportements inadéquats. Le phénomène survient surtout lorsque le conflit dure et exige un apport constant en nouveau personnel dont la formation sera insuffisante, faute de temps ou de moyens.

Après le débarquement en Normandie en 1944, un flux constant de « remplaçants » des hommes tombés ou blessés au combat était envoyé de Cherbourg vers l’avant. La plupart avaient à peine débarqué des États-Unis. Les officiers comme les hommes étaient donc, selon l’appellation consacrée, des « bleus » qui ne savaient pas s’occuper d’...

© Presses universitaires de Namur, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540