Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La psychologie du combattant et le respect du droit des conflits armés

 | 
Robert Remacle
, 
Pauline Warnotte

Le massacre de My Laï (Viêt Nam)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le 16 mars 1968, la Task Force Barker issue de la 11e Brigade de la 23e Division d’Infanterie - Americal Division – lance une attaque héliportée de Search and Destroy (rechercher et détruire) sur Son My dans la province de Quang Ngai (Sud Viêt Nam). La 23e Division devint célèbre en raison de l’inconduite, de l’indiscipline et du manque de compétence de certaines de ses unités et fut surnommée The Miracle Division car le fait que cette division ait fonctionné relevait du miracle. Alors que ces problèmes n’étaient pas le monopole de cette division, l’Americal devint le symbole de l’échec militaire au Viêt Nam.

C’est la Compagnie Charlie qui est chargée de la première attaque sur les hameaux de My Laï (mot code américain : « Pinkville ») du complexe Son My, afin de détruire des éléments du 48e Bataillon Viêt-cong. La Compagnie C (Capitaine Medina) se composait de 125 hommes et 5 officiers, moyenne d’âge 19 ans, bonne éducation. La 1re Section1 du Lieutenant Calley était composée de 27 ...

© Presses universitaires de Namur, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540