Version classiqueVersion mobile

Pénalité, management, innovation

 | 
Dan Kaminski

Bibliographie

Texte intégral

Adam C., « Distinguer n’est pas exclure. Des classes et des catégories en psychopathologie dite sexuelle », in Ch. Arbisio (éd.), Transhumances IV. Détresse sociale, souffrance psychique : l’enjeu du sujet, Namur, Presses Universitaires de Namur, 2003.

Adam C., « Itinéraire d’un jeune chercheur à la croisée des logiques psycho-médico-sociales dans le domaine de la délinquance dite ‘sexuelle’ », Deuxième Congrès International Francophone sur l’Agression Sexuelle, l’Articulation des Pratiques, Bruxelles, 7-10 mai 2003.

Adam C., Toro F., « La sous-utilisation de la médiation pénale : chiffres et processus », Rev. Dr. Pén. Crim., 1999, n° 9-10, pp. 966-1004.

Aertsen I., « Le verticalisme dans l’assistance aux victimes », in D. Kaminski et P. Goris (eds), Prévention et politique de sécurité arc-en ciel, Réseau Interuniversitaire sur la Prévention, Actes de la journée d’études du 28 mars 2003, pp. 113-117.

Alt-Maes Fr., « La contractualisation du droit pénal, mythe ou réalité ? », Rev. Sc. Crim., 2002, n° 3, juil.-sept., pp. 501-515.

Atwood M., Captive (Alias Grace), Paris, Ed. 10/18 (1ère éd. en anglais : 1996).

Badiou A., L’éthique. Essai sur la conscience du mal, Paris, Hatier, 1993.

Badiou A., De quoi Sarkozy est-il le nom ?, Circonstances 4, Paris, lignes, 2007.

Baratta A., « Droits de l’homme et politique criminelle », Déviance et Société, 1999, vol. 23, n° 3, pp. 239-257.

Bauman Z., Alone Again, Ethics after Certainty, London, Demos, 1992.

Bauman Z., « Social Issues of Law and Order », British Journal of Criminology, 2000, vol. 40, pp. 205-221.

Bauman Z., Wasted Lives. Modernity and its Outcasts, Cambridge, Polity Press, 2004.

Bauman Z., Le présent liquide. Peurs sociales et obsession sécuritaire, Paris, Seuil, 2007.

Beckett C., Making Crime Pay : Law and Order in Contemporary American Politics, New York-Oxford, Oxford University Press, 1997.

Belley J.-G., « Une philosophie de l’aspiration juridique : l’art de bien se contraindre », Archives de philosophie du droit, 2000, tome 44, pp. 317-330.

Berard J., Chantraine G., « Ai-je le droit d’avoir des droits ? », Vacarme, n° 40, 2007, pp. 50-53.

Berard J., Chantraine G., 80 000 détenus en 2017 ? Réforme et dérive de l’institution pénitentiaire, Paris, éditions Amsterdam, 2008.

Beyens K., Straffen als sociale praktijk. Een penologisch onderzoek naar straftoemeting, Bruxelles, VUBPress, 2000.

Beyens K., « De werkstraf als hedendaagse straf », Panopticon, 2006, 4, pp. 7-18.

Beyens K., Bas R., Kaminski D., « Elektronisch toezicht in België. Een schijnbaar penitentiair ontstoppingsmiddel », Panopticon, 2007, n° 3, pp. 21-40.

Beyens K., Devresse M.-S., Kaminski D., Luypaert H, « Over het ‘eigen’aardige karakter van het elektronisch toezicht in België », Fatik, Tijdschrift voor Strafbeleid en Gevangeniswezen, oct-déc. 2007, n° 116, pp. 4-15.

Boltanski L., Chiapello È., Le nouvel esprit du capitalisme, Paris, Gallimard, 1999.

Bosworth M., « Creating the Responsible Prisoner : Federal Admission and Orientation Packs », Punishment and Society, 2007, Vol. 9, n° 1, pp. 67-85.

Bottoms A.E., « The Philosophy and Politics of Punishment and Sentencing », in C. Clarkson, R. Morgan (dir.), The Politics of Sentencing Reform, Oxford, Oxford University Press, 1995, pp. 17- 49.

Bottoms A.E., « Reflections on the Renaissance of Dangerousness », Howard Journal of Penology and Crime Prevention, 1977, vol. 16, pp. 70-96.

Brion F., « Réflexions sur les fonctions et la nature de la libération conditionnelle », Rev. Dr. Pén. Crim., 2001, n° 4-5, pp. 409-433.

Brion F., De Coninck Fr., « L’incarcération des jeunes adultes », Rev. Dr. Pén. Crim., 1999, n° 7/8, pp. 922-966.

Brody S.R., Tarling R., Taking Offenders out of Circulation, Research Study n° 64, London, HMSO, 1980.

Brossat A., Pour en finir avec la prison, Paris, La Fabrique, 2001.

Calvino I., Les Villes invisibles, Paris, Seuil, 1979.

Camus A., L’étranger, Œuvres complètes, Paris, Gallimard, La Pléiade, 1962 (1ère éd. : 1942).

Camus A., L’état de siège, Œuvres complètes, Paris, Gallimard, La Pléiade, 1962 (1ère éd. : 1948).

Cartuyvels Y., « La sécurité : une solidarité à réinventer ? », Cahiers Marxistes, 1995, n° 200, pp. 9-17.

Cartuyvels Y., « Police et parquet en Belgique : vers une reconfiguration des pouvoirs », Droit et Société, 2004, n° 58, pp. 523-544.

Cartuyvels Y., Digneffe Fr., Kaminski D., « Droit pénal et déformalisation », in J. De Munck, M. Verhoeven (dir.), Les mutations du rapport à la norme. Un changement dans la modernité, Paris/Bruxelles, De Boeck-Université, 1997, pp. 219- 242.

Cartuyvels Y., Kaminski D., « Bougés et flous du pénal », in Y. Cartuyvels, Fr. Digneffe, A.P. Pires, Ph. Robert (eds), Politique, police et justice au bord du futur. Mélanges pour et avec Lode Van Outrive, Paris, L’Harmattan, 1998, pp. 119-129.

Castel R., Les métamorphoses de la question sociale, Fayard, Paris, 1995.

Castel R., L’insécurité sociale. Qu’est-ce qu’être protégé ?, Paris, Seuil, La république des idées, 2003.

Cauchie J.-Fr., Contribution des travaux communautaires à une manière de penser et de pratiquer l’intervention pénale, U.C.L. thèse de doctorat en criminologie, décembre 2003.

Cauchie J.-Fr., « Un système pénal entre complexification et innovation. Le cas ambivalent des travaux communautaires belges », Déviance et Société, 2005, vol. 29, n° 4, pp. 399-420.

Cauchie J.-Fr., Peines de travail. Justice pénale et innovation, Bruxelles, Larcier, 2008.

Cauchie J.-Fr., Chantraine G., « De l’usage du risque dans le gouvernement du crime. Nouveau prudentialisme et nouvelle pénologie », Champ pénal, 2005,

http://champpenal.revues.org/document80.html.

Cauchie J.-Fr., Kaminski D., « Éléments pour une sociologie du changement pénal en Occident. Éclairage des concepts de rationalité pénale moderne et d’innovation pénale », Champ Pénal/Penal Field, 2007,

http://champpenal.revues.org/document613.html.

Cauchie J.-Fr., Kaminski D., « L’innovation pénale : oxymore indépassable ou passage théorique obligé ? », in J.-Fr. Cauchie et D. Kaminski (dir.), Enjeux autour de l’innovation pénale, Publication des actes du séminaire Ottawa-Louvain-la-Neuve (mars et mai 2006) sur le thème de l’innovation pénale, Champ pénal, 2007,

http://champpenal.revues.org/document1353.html.

Cavadino M., Dignan J., The Penal System : an Introduction, London, Sage, 2002.

Chantraine G., Kaminski D., « La politique des droits en prison », Champ pénal, Innovations pénales, 2007, http://champpenal.revues.org/document2581.html.

Chantraine G., Kuhn A., Mary Ph., Vacheret M., « L’État en retrait ? Une analyse comparative du point de vue de la peine », Déviance et Société, 2007, vol. 31, n° 4, pp. 505-526.

Chantraine G., Vacheret M., « Expertise psychologique, gestion des risques et rapports de pouvoir dans les pénitenciers canadiens », Questions pénales, 2005.

Char R., Feuillets d’Hypnos, Œuvres complètes, Paris, Gallimard, La Pléiade, 1983 (1ère éd. : 1946).

Chevallier J., Loschak D., « Rationalité juridique et rationalité managériale dans l’administration française », Revue Française d’Administration Publique, 1982, n° 24, pp. 53-94.

Christie N., « The Ideal Victim », in E. Fattah (ed.), From Crime Policy to Victim Policy. Reorienting the Justice System, London, Macmillan, 1986, pp. 17-30.

Christie N., Au bout de nos peines, Bruxelles, Larcier, Perspectives criminologiques, 2005.

Cohen S., Visions of Social Control, Cambridge, Polity Press, 1985.

Presidents Commission on Law Enforcement and Administration of Justice, The Challenge of Crime in a Free Society, United States Government Printing Office, Washinton D.C., 1967.

Corbett R.P., Marx G.T., « No Soul in the Machine : Technofallacies in the Electronic Monitoring Movement », Justice Quarterly, 1991, vol. 8., pp. 399-414.

Crawford A., « Networked Governance and the Post-Regulatory State ? Steering, Rowing and Anchoring the Provision of Policing and Security », Theoretical Criminology, 2006, vol. 10, n° 4, pp. 449-479.

Currie E., « Market, Crime and Community : Towards a Mid-Range Theory of Post-Industrial Violence », Theoretical Criminology, 1997, vol. 1, n° 2, pp. 147-172.

Cusson M., « La criminologie a-t-elle un avenir ? », Revue Internationale de Criminologie et de Police Technique, 1988, vol. 16, n° 4, pp. 428-436.

Daems T., « Moderniteit en overbodigheid. Strafsociologische aanzetten in het werk van Zygmunt Bauman », in T. Daems et L. Robert, Zygmunt Bauman. De schaduwzijde van de vloeibare moderniteit, Den Haag, Boom Juridische uitgevers, 2007, pp. 89- 103.

de Coninck Fr., Cartuyvels Y., Franssen A., Kaminski D., Mary Ph., Rea A., Van Campenhoudt L., Aux frontières de la justice, aux marges de la société, Une analyse en groupes d’acteurs et de chercheurs, Gent, Academia Press, Politique scientifique fédérale, 2005.

De Fraene D., Lemonne A., Nagels C., « Débats autour de la victime : entre science et politique », Revue de droit de l’ULB, Bruxelles, Bruylant, 2005, vol. 31, n° 1, pp. 55-92.

de le Court P., « La peine de travail : un chantier », Rev. Dr. Pén. Crim., 2004, pp. 5-30.

De Rue M., Wattier I., « Une nouvelle peine correctionnelle et de police dans le code pénal : la peine de travail », Journal du Droit des Jeunes, 2002, n° 220, pp. 12-28.

de Thier F., Lebrun V., Spronck V., « Murmures d’une prison : cela en vaut-il la peine ? », La prison, droit dans le mur ? Colloque du XXVe anniversaire de l’Association syndicale des magistrats, Bruxelles, 28 janvier 2005, non publié.

Debuyst Chr., Digneffe Fr., Pires A.P., Labadie J.-M., Histoire des savoirs sur le crime et la peine, vol. 1, Bruxelles, De Boeck, 1995 (rééd. 2008).

Digneffe Fr., Kaminski D., « Crime et sagesse pratique. Quelques enseignements éthiques de l’affaire Dutroux », in Chr. Debuyst et al., Essais sur le tragique et la rationalité pénale, Bruxelles, De Boeck, Coll. Perspectives criminologiques, 2002, pp. 105-134.

Dominicus H., « De autonome werkstraf in België : een eerste stand van zaken », Fatik, 2004, 22 (103), pp. 5-14.

Dominicus H., « De werkstraf in België : Eerste bevindingen en ervaringen vanuit de Dienst Justitiehuizen », Panopticon, 2006, 27 (4), pp. 34-62.

Douglas M., Comment pensent les institutions, Paris, La découverte, 2004 (édition originale 1986).

Ehrlich I., « The Deterrent Effect of Capital Punishment. A Question of Life and Death », American Economic Review, June 1975, vol. 65, pp. 397-417.

Emmanuel Fr., La question humaine, Paris, Stock, 2000.

Ericson R.V., Baranek P., The Ordening of Justice, Toronto, University Press, 1982.

Erner G., La société des victimes, Paris, La découverte, 2006.

Faget J., Justice et travail social. Le rhizome pénal, Toulouse, Eres, 1992.

Faget J., Sociologie de la délinquance et de la justice pénale, Ramonville Saint-Agne, Érès, coll. Trajets, 2002.

Faugeron C., Le Boulaire J.-M., « Prisons, peines de prison et ordre public », Revue Française de Sociologie, 1992, vol. 33, n° 1, pp. 3-32.

Feeley M., Simon J., « Actuarial Justice : the Emerging New Criminal Law », in D. Nelken (dir.), The Futures of Criminology, London, Sage, 1994, pp. 173-201.

Fijnaut C., Van Daele D., Parmentier S., Een openbaar ministerie voor de 21ste eeuw, Leuven, Universitaire Pers Leuven, 2000.

Francis V., Magistrats et thérapeutes face à l’abus sexuel. Entre devoir, espoir et besoin, Bruxelles, De Boeck, Perspectives criminologiques, 2003.

François J., « Pour une clinique alternative en milieu carcéral », Déviance et Société, 1979, vol. 3, n° 2, pp. 169-178.

Françoise C., Kaminski D., « L’injonction formative en matière pénale : valorisation et obstacles à son effectivité », Rev. Dr. Pén. Crim., 2008, vol. 88, n° 5, pp. 522-546.

Freitag M., « Les savoirs scientifiques entre transcendance et instrumentalisation » (entretien), Anthropologie et Sociétés, 1996, vol. 20, n° 1, pp.167-186.

Froment J.-Ch., « Le pouvoir souverain, la peine et le corps. Éléments pour une philosophie pénale de la surveillance électronique », Revue Interdisciplinaire d’Études Juridiques, 1996, vol. 37, pp. 1-44.

Garapon A., Le gardien des promesses. Justice et démocratie, Paris, Odile Jacob, 1996.

Garland D., Punishment and Welfare, A History of Penal Strategies, Aldershot, Gower, 1985.

Garland D., Punishment and Modern Society, Oxford, Clarendon Press, 1990.

Garland D., « The Limits of Sovereign State, Strategies of Crime Control in Contemporary Society », British Journal of Criminology, 1996, vol. 36, n° 4, pp. 445-471.

Garland D., The Culture of control. Crime and social order in contemporary society, Oxford, Oxford University Press, 2001.

Giddens A., Les conséquences de la modernité, Paris, L’Harmattan, 1994.

Grevisse B., « Les médias ont-ils droit à l’émotion ? », in V. Magos (dir.), Procès Dutroux. Penser l’émotion, Bruxelles, Communauté française, Temps d’arrêt, 2004, pp. 121-128.

Guillain Chr., « La peine de travail, peine autonome ? », Journal des Tribunaux, n° 6067, 12 octobre 2002, pp. 644-652.

Hirschman A.O., Deux siècles de rhétorique réactionnaire, Paris, Fayard, 1991.

Hirschman A.O., Un certain penchant à l’autosubversion, Paris, Fayard, 1995.

Houchon G., Le service au profit de la collectivité comme mesure (pénale) de remplacement. Analyse pénologique, Ecole de criminologie (UCL), Document de travail n° 8, 1986.

Houchon G., La pénalité et le changement social, École de criminologie (UCL), Document de travail n° 20, 1987, p. 14.

Jacobs A., Dantinne M., « La peine de travail. Commentaire de la loi du 17 avril 2002 », Rev. Dr. Pén. Crim., 2002, n° 9-10, pp. 815-889.

Jamoulle P., Des pères sur le fil, Paris, La Découverte, 2005.

Jewkes Y., Media and Crime, London, Sage, 2004.

Jonckheere A., « SIPAR, un système informatique emblématique des transformations observables au sein des maisons de justice », Champ pénal, 2007,

http://champpenal.revues.org/document2943.html.

Jonckheere A., Vanneste Ch., « Vers une statistique du secteur parajudiciaire ? Un nouvel outil pour l’évaluation et l’élaboration de la politique criminelle », Rev. Dr. Pén. Crim., juin 2008, n° 6, pp. 626-654.

Jones C., « Auditing Criminal Justice », British Journal of Criminology, 1993, 33, 2, pp. 187-202.

Kaminski D., « L’assignation à domicile sous surveillance électronique : de deux expériences, l’autre », Rev. Dr. Pén. Crim., mai 1999, n° 5, pp. 626-658.

Kaminski D., « De l’amour du prochain et de son châtiment », in A. Wyvekens et J. Faget (dir.), La justice de proximité en Europe, pratiques et enjeux, Ramonville Saint-Agne, Eres, coll. Trajets, 2001, pp. 131-143.

Kaminski D., « Les droits des détenus au Canada et en Angleterre : entre révolution normative et légitimation de la prison », in O. de Schutter et D. Kaminski (dir.), L’institution du droit pénitentiaire. Enjeux de la reconnaissance des droits des détenus, Paris-Bruxelles, L.G.D.J.-Bruylant, 2002, pp. 91-112.

Kaminski D., « Troubles de la pénalité et ordre managérial », Recherches sociologiques, vol. 33, n° 1, 2002, pp. 87-107.

Kaminski D., « L’affiliation managériale de la pénalité », in I. Brandon et Y. Cartuyvels (dir.), Judiciaire et thérapeutique : quelles articulations ?, F.U.S.L., L.B.F.S.M., Loi et Société, Bruxelles, La Charte, Coll. Loi et société, 2004, pp. 45- 56.

Kaminski D., « Deux leviers de l’ordre social et de la répression pénale : les cibles et les procédures », in R. Levy, L. Mucchielli, R. Zauberman (eds), Crime et insécurité : un demi-siècle de bouleversements, Paris, L’Harmattan, 2006, pp. 315-332.

Kaminski D., « Un nouveau sujet de droit pénal ? », in Th. Moreau et Fr. Digneffe (dir.), Responsabilité et responsabilisation dans la justice pénale, Bruxelles, De Boeck-Larcier, 2006, pp. 45-64.

Kaminski D., « La peine de travail en Belgique », Rev. Sc. Crim., 2007, n° 2, pp. 395-401.

Kaminski D., « Médias et réaction sociale à la délinquance », in Th. Moreau, I. Ravier et B. Van Keirsbilck, La réforme de la loi du 8 avril 1965 relative à la protection de la jeunesse. Premier bilan et perspectives d’avenir, Actes du colloque des 31 mai et 1er juin 2007, Liège, Ed. Jeunesse et droit, coll. du CIDE, 2008, pp. 59-77.

Kaminski D., Snacken S., van de Kerchove M., « Mutations

dans le champ des peines et de leur exécution », Déviance et Société, 2007, vol. 31, n° 4, pp. 487-504.

Karpik L., « L’avancée politique de la justice », Le Débat, nov.- déc. 1997, n° 97, pp. 90-107.

Landenne Ph., Peines en prison. L’addition cachée, Bruxelles, Larcier, 2008.

Landreville P., « Grandeurs et misères de la politique pénale au Canada : du réformisme au populisme », Criminologie, 2007, vol. 40, n° 2, p. 44.

Lascoumes P., « La Gouvernementalité : de la critique de l’État aux technologies du pouvoir », Le Portique, 2004, n° 13/14, http://leportique.revues.org/document625.html.

Le Goaziou V., La violence, Paris, La Cavalier bleu, 2004.

Loader I., Sparks R., « Contemporary Landscapes of Crime, Order and Control. Governance, Risk and Globalization », in M. Maguire, R. Morgan, R. Reiner, The Oxford Handbook of Criminology, Oxford, Clarendon Press, 2002, pp. 81-111.

Luypaert H., Françoise C., Beyens K., Kaminski D., Werken en leren als straf. Le travail et la formation comme peines, Bruxelles, VUBPress, 2007.

Macquet C., « L’échange social et la régulation des déviances à l’aube de la (possible) postmodernité », in D. Kaminski, (dir.), L’usage pénal des drogues, Bruxelles, De Boeck, Perspectives criminologiques, 2003, p. 299-323.

Macquet C., Vrancken D., Les formes de l’échange. Contrôle social et modèles de subjectivation, Liège, éditions de l’ULg, Sociopolis, 2003.

Mann T., Le docteur Faustus, Paris, Le livre de poche, biblio. (1ère éd. Allemande : 1947).

Marinos V., « Thinking about Penal Equivalents », Punishment and Society, 2005, 7, pp. 411-455.

Marquet J., Perilleux T., Van Campenhoudt L., Cartuyvels Y., Ost F., Mincke C., « De la plainte sociale à la demande de justice », in B. van Doninck, L. Van Daele et A. Nagi (dir.), Le droit sur le droit chemin ?, Antwerpen-Apeldoorn/Louvain-la-Neuve, Maklu/Académia, 1999, pp. 203- 235.

Martens P., « Les sanctions administratives, un droit pénal dégénéré ? », in R. Andersen, D. Deom, D. Renders (dir.), Les sanctions administratives, Bruxelles, Bruylant, 2007, pp. 13-23.

Martinson R., « What works ? Questions and answers about prison reform », The Public Interest, 1974, 10, pp. 22-54.

Martuccelli D., « Figures de la domination », Revue Française de Sociologie, 2004, vol. 45, n° 3, pp. 469-497.

Martuccelli D., « Derrière les rhétoriques managériales », Vacarme, n° 36, été 2006, p. 30.

Mary Ph., Délinquant, délinquance et insécurité. Un demi-siècle de traitement en Belgique (1994-1997), Bruxelles, Bruylant, 1998.

Mary Ph., « La politique criminelle : nouvelle discipline juridique ou objet d’étude sociologique », Rev. Dr. Pén. Crim., 1999, n° 7-8, pp. 860-878.

Mary Ph., « État social actif et justice réparatrice, État sécuritaire et justice actuarielle », in J. Poupart (dir.), Au-delà du système pénal. L’intégration sociale et professionnelle des groupes judiciarisés et marginalisés, Sainte-Foy, Presses de l’Université du Québec, 2004, pp. 43-60.

Mary Ph., « À propos des similitudes entre ‘guerre anti-terroriste’ et ‘lutte contre la délinquance urbaine’ », Rev. Sc. Crim., 2006, n° 2, pp. 476-484.

Mary Ph., De Fraene D., Les sanctions et mesures dans la communauté. État critique de la question en Belgique, Bruxelles, Fondation Roi Baudouin, 1997.

Mathiesen T., Prison on Trial. A Critical Assessment, London, Sage, 1990.

Matthews R., Francis P., Prisons 2000 : An International Perspective on the Current State and Future of imprisonment, London/New York, MacMillan/St Martin Press, 1996.

Mcara L., « Modelling Penal Transformation », Punishment and Society, 2005, vol. 7, n° 3, pp. 277-302.

Mcconville S., « An Historic Folly », Criminal Justice Matters, 1997-98, 30, pp. 4-5.

Meerschaut K., De Hert P., Gutwirth S., Vander Steene A., « L’utilisation des sanctions administratives communales par les communes bruxelloises. La Région de Bruxelles-Capitale doit-elle jouer un rôle régulateur ? », Brussels Studies, n° 18, 19 mai 2008,

www.brusselsstudies.be/PDF/FR_60_BruS18FR.pdf.

Melossi D., « The Cycle of Reproduction of ‘la canaille’ : on the Permanent Character of a Correctionalist Ideology », in R. Levy, L. Mucchielli, R. Zauberman (eds), Crime et insécurité : un demi-siècle de bouleversements, Paris, L’Harmattan, 2006, pp. 225-237.

Mincke Chr., « Vers un nouveau type d’utilisation du ministère public. L’exemple de la médiation pénale et de la procédure accélérée », Rev. Dr. Pén. Crim., 1998, n° 6, pp. 644-661.

Mincke Chr., Efficacité, efficience et légitimité démocratique du ministère public. Quand l’arbre cache la forêt, Leuven, Leuven University Press, coll. Samenleving, Criminaliteit en strafrechtpleging, 21d, 2002, p. 50.

Mönks J., « La nouvelle gestion publique : boîte à outils ou changement paradigmatique ? », in M. Hufty, La pensée comptable : État, néolibéralisme, nouvelle gestion publique, Genève, PUF, 1998, pp. 77-89.

Morris N., Tonry M., Between Prison and Probation. Intermediate Punishments in a Rational Sentencing System, New York, Oxford University Press, 1990.

Mouffe Ch., « Démocratie et libéralisme politique : est-il possible de les concilier ? », in A.-M. Dillens et al., Questions au libéralisme, Bruxelles, FUSL, 1998, pp. 15-26.

Mucchielli L., « ‘La violence des jeunes’ : peur collective et paniques morales au tournant du XXe et XXIe siècles », in R. Levy, L. Mucchielli, R. Zauberman (eds), Crime et insécurité : un demi-siècle de bouleversements, Paris, L’Harmattan, 2006, pp. 195-223.

Mucchielli L., « Penser la violence. Une analyse socio-historique des violences interpersonnelles en France, des années 1970 à nos jours », Déviance et Société, 2008, vol. 32, n° 2, pp. 115-147.

Naftali P., « La prison vaut-elle le coût ? Le marché des établissements pénitentiaires : de l’efficacité à revendre ? », Le droit public existe-t-il ?, site collaboratif de recherche interdisciplinaire sur le droit public,

http://dev.ulb.ac.be/droitpublic.

Nagels C., « Au nom de ‘Joe’. Dérives médiatiques et politiques autour d’un fait divers », L’année sociale, 2007, pp. 203-222.

Nelken D., « Community Involvement in Crime Control », in N. Lacey (ed), A Reader on Criminal Justice, Oxford, Oxford University Press, 1994, pp. 247-277.

Nuytiens A., « Over mythes en ‘urban legends’ : media and politici over (de aanpak van) ernstige jeugd delinquentie », Orde van de dag, 2006, déc., n° 36, pp. 23-28.

O’Malley P., « Mondialisation et justice criminelle, du défaitisme à l’optimisme », Déviance et Société, 2006, vol. 30, n° 3, pp. 323- 338.

Ost Fr., van de Kerchove M., De la pyramide au réseau ?, Bruxelles, Publications des FUSL, 2002.

Papadopoulos I. S., « La philosophie pénale entre utilité sociale et morale rétributive », Archives de philosophie du droit, 2001, vol. 45, pp. 159-175.

Parent C., « Face à l’insoutenable de la violence contre les conjointes », in Chr. Debuyst et al., Essais sur le tragique et la rationalité pénale, Bruxelles, De Boeck, Coll. Perspectives criminologiques, 2002, pp. 83-103.

Pech Th., 2001, « Neutraliser la peine », in A. Garapon, Fr. Gros, Th. Pech, Et ce sera justice. Punir en démocratie, Paris, Odile Jacob, 2001, pp. 139-244.

Peters A.A.G., « Main Currents in Criminal Law Theory », in J.J.M. Van Dijk, C. Haffmans, F. Ruter, J. Schutte (eds), Criminal Law in Action : an Overview of Current Issues in Western Societies, Arnhem, Gouda Quint, 1986, pp. 32-34.

Pinatel J., Le phénomène criminel, Paris, MA éditions, 1987.

Pires A.P., « La réforme pénale et la réciprocité des droits », Criminologie, vol. 34, n° 1, 1991, pp. 77-104.

Pires A.P., « Quelques obstacles à une mutation du droit pénal », Revue Générale de Droit, 1995, 26, pp. 133-154.

Pires A.P., Cellard A., Pelletier G., « L’énigme des demandes de modifications législatives au code criminel canadien », in P. Fraille (dir.), Régulations et gouvernances. Le contrôle des populations et du territoire en Europe et au Canada. Une perspective historique, Barcelone, Éditions de l’Université de Barcelone, 2001, pp. 195-217.

Pires A.P., Éléments théoriques pour l’observation de l’évolution interne du système de droit criminel, Document de travail non publié, Université d’Ottawa, 2005.

Pires A.P., « Beccaria, l’utilitarisme et la rationalité pénale moderne », in Chr. Debuyst, Fr. Digneffe, A.P. Pires, Histoire des savoirs sur le crime et la peine, tome 2, Bruxelles, De Boeck, 2008 (1ère éd. 1998).

Pires A. P., « Kant face à la justice criminelle », in Chr. Debuyst, Fr. Digneffe, A.P. Pires, Histoire des savoirs sur le crime et la peine, tome 2, Bruxelles, De Boeck, 2008 (1ère éd. 1998).

Pratt J., Penal Populism, Abingdon & New York, Routledge, 2007.

Revaut d’Allonnes M., L’homme compassionnel, Paris, Seuil, 2008.

Reynaert P., « La prison entre immobilisme et mouvement perpétuel », in D. Kaminski et M. Kokoreff (dir.), Sociologie pénale : système et expérience. Pour Claude Faugeron, Ramonville Saint-Agne, Eres, 2004, pp. 235-255.

Reynaert P., « Pourquoi tant de peines ? La peine de travail ou les métastases de la pénalité alternative », in Union Belgo-Luxembourgeoise de Droit Pénal (éd.), L’exécution des peines/De strafuitvoering, Bruxelles, La Charte, 2006, pp. 339-389.

Richard M., La République compassionnelle, Paris, Grasset, 2006.

Rivera Beiras I., « State Form, Labour Market and Penal System : the New Punitive Rationality in Context », Punishment and Society, 2005, vol. 7, n° 2, pp. 167-182.

Robert L., « Een deurwaarder in de gevangenis. Naar een ‘cachot pour dettes’ », Fatik, 2007, décembre, n° 116, pp. 16-20.

Robert L., « Poreuze muren. Normalisering van de gevangenis in de vloeibare moderniteit », in T. Daems et L. Robert (eds), Zygmunt Bauman. De Schaduwzijde van de vloeibare moderniteit, Den Haag, Boom Juridische Uitgevers, 2007, pp. 115-130.

Robert Ph., « Essai de construction d’un paradigme pénal », in Ph. Robert, Fr. Soubiran-Paillet, M. van de Kerchove (dir.), Normes, normes juridiques, normes pénales. Pour une sociologie des frontières, Paris, L’Harmattan, 1997, tome 2, pp. 45- 76.

Robert Ph., « Loi pénale et rapports sociaux », in Coll., Internationale Perspektiven in Kriminologie und Strafrecht, Berlin, Duncker & Humblot, 1998, pp. 303-316.

Robert Ph., Le citoyen, le crime et l’État, Genève-Paris, Droz, 1999.

Robert Ph., « Hésitations et recompositions de l’économie pénale », in R. De Georgi (dir.), Il diritto e la differenza. Scritti in onore di Alessandro Baratta, Lecce, Pensa Multimedia, 2002, p. 475-499.

Robert Ph., « Le mystère de la désobéissance à la norme. Le droit et les comportements : le cas du crime », in Coll. Légitimité et Constitution, Groupe d’étude « Max Weber et sa postérité », Montréal, 26 avril 2002, ronéo.

Robert Ph., La sociologie du crime, Paris, La Découverte, Coll. Repères, 2005.

Robert Ph., Faugeron C., Les forces cachées de la justice, Paris, Le Centurion, 1980.

Robert Ph., Zauberman R. (dir.), Un autre regard sur la délinquance, numéro spécial de Déviance et Société, 2004, vol. 28, n° 3.

Rose N., « Governing Risky Individuals : The Role of Psychiatry in New Regime of Control », Psychiatry, Psychology and the Law, 1998, vol. 5, n° 2, pp. 177-195.

Salas D., La volonté de punir. Essai sur le populisme pénal, Paris, Hachette, 2005.

Schaut Chr., Les configurations d’acteurs les bougés de la justice, rapport de recherche, Bruxelles, FUSL, CES, 23 octobre 2004, non publié.

Sherman L.W., Berk R.A., The Minneapolis Domestic Violence Experiment, Police Foundation Reports, Washington DC, 1984.

Simmat-Durand L., « Le parquet et l’opportunité des poursuites », Gazette du palais, 19-20 juin 1996, pp. 2-6.

Smeets S., « Les amendes administratives communales. Une politique qui navigue ‘à vue’ », L’année sociale, 2005, pp. 270- 286.

Snacken S., « Surpopulation des prisons et sanctions alternatives », in Ph. Mary, (dir.), Travail d’intérêt général et médiation pénale. Socialisation du pénal ou pénalisation du social ?, Bruxelles, Bruylant, 1997, pp. 367-401.

Snacken S., « Justice et société : une justice vitrine en réponse à une société en émoi ? L’exemple de la Belgique des années 1980 et 1990 », Sociologie et Sociétés, 2001, vol. 33, n° 1, pp. 107-137.

Snacken S., « ‘Normalisation’ dans les prisons : concepts et défis », in O. de Schutter et D. Kaminski (dir.), L’institution du droit pénitentiaire. Enjeux de la reconnaissance des droits des détenus, Paris/Bruxelles, L.G.D.J./Bruylant, 2002, pp. 133-152.

Sparks R., « The Media and Penal Politics », Punishment and Society, 2000, 2, pp. 98-105.

Stengers I., L’invention des sciences modernes, Paris, Flammarion, 1995.

Stengers I., Schlanger J., Les concepts scientifiques. Invention et pouvoir, Paris, Folio essais, 1991 (éd. orig., La découverte, 1988).

Supiot A., « La contractualisation de la société », in Y. Michaud (dir.), Qu’est-ce que l’humain ?, Paris, Odile Jacob, coll. Université de tous les savoirs, vol. 2, 2000, pp. 157-167.

Tarling R., Analysing Offending. Data, Models and Interpretations, London, HMSO, 1993.

Thelen K., « Comment les institutions évoluent : perspectives de l’analyse comparative historique », L’année de la régulation. Economie, Institutions, Pouvoirs 2003-2004, n° 7, Presses de Sciences Po, 2003, pp. 13-43.

Thijs N., Van de Walle S., « De Ducpétiaux à Copernic : 150 années de réformes administratives en Belgique », Administration publique : revue du droit public et des sciences administratives, 2005, n° 1, pp. 33-50.

Tonry M., « Symbol, Substance and Severity in Western Penal Policies », Punishment and Society, 2001, Vol. 3, n° 4, pp. 517- 536.

Toro F., « Le service des maisons de justice en Belgique : déplacement géographique de la cohabitation conflictuelle du judiciaire au social ? », Rev. Dr. Pén. Crim., n° 1, janvier 2003, pp. 87-107.

Trepos J.-Y., Sociologie de l’expertise, Paris, Que sais-je ?, 1996. Tubex H., Snacken S., « L’évolution des longues peines. Aperçu international et analyse des causes », Déviance et Société, 1995, vol. 19, n° 2, pp. 103-126.

Vacheret M., « Prisons et réinsertion. Les ambivalences d’un modèle », Revue Internationale de Criminologie et de Police Technique et Scientifique, 2005, n° 3, pp. 259-280.

Vacheret M., Cousineau M.-M., « L’évaluation du risque de récidive au sein du système correctionnel canadien : regards sur les limites d’un système », Déviance et Société, 2005, vol. 29, n° 4, pp. 379-397.

Van Den Steen I., Van Den Bogaerd e, Moniteur de sécurité 2006. Résumé de l’analyse de l’enquête fédérale, Bruxelles, Police fédérale, 2006.

Van Outrive L., La nouvelle police en Belgique. Désorganisation et improvisation, Bruxelles, Bruylant, 2005.

Van Praet S., « L’évaluation de la justice pénale aux prises avec la satisfaction de l’usager », Rev. Dr. Pén. Crim., 2005, vol. 85, n° 6, pp. 603-621.

Vanneste Ch., Les chiffres des prisons. Des logiques économiques à leur traduction pénale, Paris, L’Harmattan, 2001.

Varone F., « De l’irrationalité institutionnelle de la nouvelle gestion publique », in M. Hufty (dir.), La pensée comptable. Etat, néolibéralisme, nouvelle gestion publique, Paris/Genève, PUF/Nouveaux Cahiers de l’IUED, 1998, pp. 125-139.

Verhage A., « Over de (on) mogelijkheid om een beleid te voeren op parketniveau », Orde van de dag, Criminaliteit en samenleving, juli 2002, n° 18, p. 7-16.

Vermeulen Ph., La modernisation de la fonction publique. L’expérience de la réforme Copernic en Belgique, Service Public Fédéral belge Personnel & Organisation, 2006,

http://www.oecd.org/dataoecd/37/29/40190490.ppt.

Vigour C., « Ethos et légitimité professionnels à l’épreuve d’une approche managériale : le cas de la justice belge », Sociologie du travail, 2008, 50, pp. 71-90.

Western B., Beckett K., « How Unregulated is the U.S. Labor Market ? The Penal System as a Labor Market Institution », American Journal of Sociology, 1999, vol. 104, pp. 1030-1060.

Wright Mills C., L’imagination sociologique, Paris, La découverte, 2006.

Wyvekens A., « Quand l’urbain rencontre la sécurité. La prévention situationnelle en France aujourd’hui », Rev. Dr. Pén. Crim., Sept.-Oct. 2008, n° 9-10, pp. 887-900.

© Presses universitaires de Namur, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search