Version classiqueVersion mobile

Repenser l’écriture et son évaluation au primaire et au secondaire

 | 
Catherine Brissaud
, 
Martine Dreyfus
, 
Bernadette Kervyn

Partie 2. Repenser la production écrite en interrogeant le lien lecture écriture

Écrire avec et écrire sur Madame Bovary en seconde professionnelle

Lire au présent une œuvre du passé

Sandrine Bazile et Gersende Plissonneau

Résumé

Dans le cadre d’un projet de recherche se situant à la croisée de la problématique didactique du sujet lecteur et des réflexions d’Yves Citton au sujet des lectures actualisantes, un premier parcours de lecture de Madame Bovary en seconde professionnelle a été mis en œuvre en 2015 : il comportait un ensemble d’écritures de la réception. L’analyse de ce dispositif a souligné une forme de reconfiguration de l’économie ordinaire de la séquence de français et la présence d’indices d’appropriation de l’œuvre patrimoniale par les élèves. Néanmoins, la différence entre le présent des lecteurs et l’époque de l’œuvre demeurait en partie implicite.

Le dispositif a été reconduit, l’année suivante, en modifiant la part et la place de la contextualisation explicite. Nous examinons ici une séquence en évolution et notamment la place de l’écriture : comment s’y associent écrits hypertextuels et métatextuels ? Comment s’y développent compétence scripturale et compétence discursive orale ? Quels sont les enjeux d’un tel enseignement de la lecture littéraire ?

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

Les données qui vont être convoquées et une partie du cadre théorique proviennent d’un projet de recherche ayant réuni de 2014 à 2016 deux composantes du laboratoire LITT & ARTS de l’Université Grenoble Alpes1 et une équipe pluricatégorielle à l’ESPE d’Aquitaine. La perspective de travail retenue partait des travaux sur le sujet lecteur qui se sont développés depuis les années 2000 et ont connu depuis lors une reconnaissance institutionnelle (Vibert, 2013). La proposition originale développée par Yves Citton dans Lire, interpréter, actualiser en 2007 était également mise en avant : y sont présentés les quatre temps d’un cheminement de la lecture des œuvres littéraires anciennes au commencement desquelles étaient des formes de lecture actualisantes :

Une interprétation littéraire d’un texte ancien est actualisante dès lors que : a) elle s’attache à exploiter les virtualités connotatives des signes de ce texte, b) afin d’en tirer une modélisation capable de reconfigurer u...

© Presses universitaires de Namur, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search