Version classiqueVersion mobile

Repenser l’écriture et son évaluation au primaire et au secondaire

 | 
Catherine Brissaud
, 
Martine Dreyfus
, 
Bernadette Kervyn

Partie 2. Repenser la production écrite en interrogeant le lien lecture écriture

Tenter l’écriture poétique en seconde

Christine Dupin

Résumé

Depuis son introduction à l’épreuve anticipée de français en 2002, l’écriture d’invention n’a pas permis de faire une place plus grande à une écriture qui ne serait pas de glose. Les consignes sont restées limitées à une visée argumentative (Vibert, 2008) sans favoriser le gout des élèves pour la littérature ou les conditions propices à une expérience esthétique. À l’inverse, les pratiques d’écriture créative peuvent constituer une autre voie, plus apte à susciter l’intérêt des élèves : on se demandera dans quelle mesure proposer à des lycéens une écriture créative, rompant avec les pratiques scripturales canoniques, favorise l’élaboration de compétences attendues au lycée tout en renouvelant l’enseignement apprentissage de la littérature. Dans le cadre d’une recherche menée auprès de deux classes de seconde dans un lycée polyvalent de la banlieue bordelaise, un atelier d’écriture centré sur la poésie a été proposé en ouverture de l’étude du recueil d’Apollinaire, Alcools : au fil des réécritures des poèmes, il est possible d’observer de quelle manière l’expression poétique favorise l’élaboration de compétences littéraires se traduisant par la construction de posture(s) d’auteur.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La littérature ne suscite généralement que peu l’enthousiasme des élèves de lycée, et les discours de déploration sur le niveau qui baisse et « ces adolescents qui ne lisent plus » se multiplient. Pourtant, une fois que le constat est fait, et si on ne veut pas hurler avec les loups, on peut « tenter » de faire quelque chose. L’enseignement de la littérature au lycée est centré sur la lecture, et même l’introduction de l’écriture d’invention en 2001 n’a pas permis de véritablement faire une place plus grande à l’écriture littéraire (Daunay, 2015).

Pour renouveler la pratique de la littérature, peut-être est-il souhaitable de bousculer un peu les gouts des élèves. Ainsi, si on considère que la poésie est certainement le domaine qui, au sein de la littérature, leur parait le plus ennuyeux, allant parfois jusqu’à susciter une certaine méfiance, faire écrire des poèmes peut justement apparaitre comme un moyen de rompre avec les habitudes et les pratiques canoniques.

En effet, l’accès à la...

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search