Version classiqueVersion mobile

Repenser l’écriture et son évaluation au primaire et au secondaire

 | 
Catherine Brissaud
, 
Martine Dreyfus
, 
Bernadette Kervyn

Partie 1. Comment analyser les écrits des élèves

L’accord du participe passé : une difficulté persistante en fin de scolarité obligatoire

Hélène Le Levier, Catherine Brissaud et Corinne Totereau

Résumé

L’accord du participe passé est reconnu de longue date comme une des principales difficultés du français écrit. Les études menées en milieu scolaire montrent de fait qu’il constitue l’un des points orthographiques les plus difficiles à maitriser en fin de scolarité obligatoire. Dans le cadre de l’étude Orthocol, nous avons utilisé la méthode de l’entretien métagraphique afin d’explorer le raisonnement orthographique des élèves notamment sur trois formes de participe passé.

Les résultats obtenus montrent la très grande difficulté que les collégiens éprouvent à utiliser un langage et des raisonnements métalinguistiques explicites. De ce fait, les règles scolaires abstraites les aident souvent assez peu pour résoudre les problèmes d’accord du participe même s’ils sont capables de les énoncer. Ils ont par contre recours massivement à une procédure de substitution des formes d’infinitif et de participe passé en [e] par un verbe du troisième groupe. Cette procédure s’avère assez efficace et révèle chez ceux qui l’utilisent une forme de compréhension grammaticale qui ne passe pas, ou pas entièrement, par le métalangage.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le 5 octobre 2016, trois correcteurs du Monde publiaient un ouvrage consacré à l’ensemble des erreurs de langue qu’ils rencontrent dans les articles qu’ils corrigent (Rousseau, Herlin, Houdart). Ils ont intitulé cette publication : Retour sur l’accord du participe passé. Et autres bizarreries de la langue française. Ce choix montre à quel point l’accord du participe passé apparait aujourd’hui encore comme une difficulté emblématique de la langue française. De fait, les études évaluant les difficultés orthographiques rencontrées par des élèves du second cycle confirment que l’accord du participe passé demeure une difficulté importante chez des scripteurs avancés (Cordary, 2005 ; Manesse & Cogis, 2007). On peut donc se demander comment ces scripteurs avancés procèdent pour résoudre les questions que soulèvent ces problèmes d’accord.

Dans le cadre du projet Orthocol1, nous avons associé une dictée avec des entretiens métagraphiques afin d’explorer les procédures utilisées par des élèves...

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search