Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Repenser l’écriture et son évaluation au primaire et au secondaire

 | 
Catherine Brissaud
, 
Martine Dreyfus
, 
Bernadette Kervyn

Ouverture

Évaluer les productions écrites : enjeux, critères, points de vigilance

Claudine Garcia-Debanc

Résumé

Une entrée par l’évaluation permet de questionner le statut de la production écrite au sein de la discipline Français, ses finalités et ses contenus. La contribution propose tout d’abord une approche historique des critères et des normes de référence tels qu’ils sont définis dans des programmes français successifs depuis environ un siècle, ce qui permet de mettre en évidence, pour chacune des configurations didactiques considérées, les enjeux assignés à la production écrite, les points de langue privilégiés et les points aveugles. Une deuxième partie de l’article s’attache aux pratiques professionnelles des enseignants face aux écrits d’élèves, en interrogeant les continuités et ruptures de la maternelle à l’université. Après avoir essayé de cerner l’expertise professionnelle de l’enseignant, la réflexion se poursuit en s’intéressant à l’élève évaluateur et présente des dispositifs favorisant la mise en œuvre de ces compétences. L’article se termine par quelques propositions pour une formation des enseignants à l’évaluation des écrits.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’évaluation est une entrée stratégique pour s’interroger sur les enjeux et les contenus de l’enseignement de la production écrite. D’abord parce que, comme pour tout enseignement, l’analyse des évaluations fournit des indications sur les objets de cet enseignement, même si, malheureusement, contenus enseignés et évalués ne sont pas toujours en totale cohérence : dis-moi ce que tu évalues, je te dirai ce que tu enseignes. Dans le domaine de la production écrite plus particulièrement, on peut aussi penser que c’est la difficulté de l’évaluation des productions écrites, en termes de temps et de complexité, qui explique en grande partie la rareté des pratiques d’écriture dans certaines classes.

En préambule à cette contribution, afin de définir les notions centrales nécessaires pour analyser l’évaluation des productions écrites, à savoir principalement celles de critères et d’indicateurs, je me réfèrerai à un dispositif expérimental proposé par Noizet-Caverni (1978), que j’ai adapté en ...

© Presses universitaires de Namur, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540