Version classiqueVersion mobile

Être et devenir lecteur(s) de poèmes

 | 
Nathalie Brillant-Rannou
, 
Christine Boutevin
, 
Magali Brunel

Avant-propos

Texte intégral

1Depuis juin 2012, le séminaire Enseigner le Théâtre et la Poésie d’Aujourd’hui développe à l’Université Stendhal de Grenoble des enquêtes, des travaux de recherche, et organise des rencontres avec des professionnels de la lecture de poésie sous l’égide de Nathalie Rannou, et de la lecture de théâtre, sous celle de Marie Bernanoce. Une communauté de spécialistes se dessine, des problématiques littéraires et didactiques s’étoffent, des poètes et des éditeurs s’expriment. Au terme d’une journée d’étude internationale consacrée à l’oralité du poème en mars 2014, le besoin se fait sentir de rendre accessibles à la communauté des chercheurs, ainsi qu’à un plus large lectorat, les résultats d’une partie de ces travaux. Comment lit-on spécifiquement un poème ? En quoi consiste sa réception ? Comment former des lecteurs à cette expérience ? Les questions de corpus, de transmission et d’interprétation de la poésie sont vives. La nécessité d’approfondir à la fois la connaissance des processus de la lecture poétique et les moyens de l’enseigner est patente. Une recherche-action visant la mise à l’épreuve des notions et des dispositifs didactiques propres à l’enseignement du théâtre, de la poésie et à leur mise en voix, s’organise dans l’académie de Grenoble en 2015-2017 ainsi qu’à Bordeaux pour ce qui concerne l’oralisation des poèmes. Un colloque international approfondissant le travail sur l’enseignement des lectures créatives de poésie se tient à l’Université Grenoble Alpes les 16-17 mars 2016. La publication en amont de l’état le plus actuel de la recherche est rendue d’autant plus nécessaire.

2Le cadre théorique du séminaire qui est à l’origine de cette publication relève de la didactique de la lecture littéraire développée dans la perspective du sujet lecteur. Conformément aux principes ancrés depuis le colloque de Rennes en 2004 par Annie Rouxel, Gérard Langlade, Marie-José Fourtanier, Jean-François Massol notamment, on considère que la formation du lecteur ne peut se développer qu’en tenant compte de la totalité de sa personne, sa sensibilité, sa culture personnelle, sa « bibliothèque intérieure », ses points de vue. L’ensemble des réflexions ne vise donc pas à dessiner le profil d’un lecteur modèle et expert en poésie, mais à puiser, dans l’empirie de sa réception, des leviers d’apprentissage permettant de développer ses compétences. Dès lors, ce n’est plus seulement la poésie qui gagne à l’approfondissement de ce champ de recherche, mais la conception même de l’enseignement de la littérature et de la lecture.

3Ce volume rend accessibles les textes d’une sélection de communications ayant eu lieu dans le cadre du séminaire ETPA depuis février 2013, lors de manifestations scientifiques de la composante « Littératures Expériences Transmission » de l’UMR Litt & Arts et de la journée d’étude du 19 mars 2014 à la Maison des Sciences de l’Homme de Grenoble.

© Presses universitaires de Namur, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search