Vous l’avez sans doute déjà repéré : sur la plateforme OpenEdition Books, une nouvelle interface vient d’être mise en ligne.
En cas d’anomalies au cours de votre navigation, vous pouvez nous les signaler par mail à l’adresse feedback[at]openedition[point]org.

Précédent Suivant

La fougère

p. 146-155


Extrait

Image

1La fougère est à la fois la plus connue et la plus négligée des plantes. Il existait des fougères indigènes, mais les premières espèces exotiques, au nombre de deux, furent apportées en Angleterre de Madère en 1699 ; 37 autres espèces furent ramenées des Antilles en 1795 par le Capitaine William Bligh. Vivement admirées par tous ceux qui les voyaient, ces fougères étaient inabordables en raison de leur prix élevé. Le coût du transport depuis leur lointain pays d’origine et les pertes importantes enregistrées au cours de la longue traversée en faisaient la rareté. Cela ne dura guère. Avant même que les plantes du premier voyage du Capitaine Bligh furent chargées sur le navire, un médecin nommé John Lindsay qui avait élu domicile à la Jamaïque, faisait une communication à l’académie de botanique de Londres par laquelle il informait ses confrères qu’il avait trouvé un moyen de propager les fougères bien que personne ne connaisse le processus exact de leur reproduction. La nouvell

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques qui l’ont acquis dans le cadre de l’offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Précédent Suivant

Le texte seul est utilisable sous licence Licence OpenEdition Books. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.