Version classiqueVersion mobile

Balade patrimoniale en médecine, pharmacie et sciences biomédicales

 | 
Yves Poumay

Avant-propos

Yves Poumay, Catherine Charles et Florence Libert

Texte intégral

Deux trésors sont cachés dedans

1En examinant les publications anciennes qui se trouvent hébergées, pour certaines depuis peu, dans les Réserves précieuses de la Bibliothèque Universitaire Moretus Plantin (BUMP), aujourd’hui bibliothèque principale de l’Université de Namur, on ne peut que s’extasier du trésor transmis aux générations à venir par les pères jésuites sous la forme de riches collections de livres précieux, y compris dans les domaines de la médecine, de la pharmacie et des sciences biomédicales au sens large. À l’évocation des termes richesse et héritage, nous voulons aussitôt associer Jean de La Fontaine et la célèbre fable du laboureur et de ses enfants : « Un trésor est caché dedans » leur dit-il, provoquant un tel retournement de la terre héritée que les jeunes laboureurs finissent par découvrir que le trésor mentionné n’est autre que l’incroyable potentiel de production de grains qui résulte de leur labeur (ce mot étant dans de telles circonstances particulièrement riche de son étymologie).

2Par analogie, simpliste certes, nous ne pouvons qu’inviter le lecteur à dépasser les commentaires de ce catalogue. Nous le convions à découvrir, via le portail numérique Neptun (http://neptun.unamur.be) qui héberge – outre les versions digitalisées des ouvrages présentés ici – une foule d’autres documents, et d’y trouver le plaisir de tourner virtuellement les pages de ces livres rares et précieux. Pour qui s’en donnera la peine, il sera ainsi possible de découvrir les multiples richesses de savoirs cachés, par l’oubli souvent, et grâce à elles mettre à jour un premier trésor.

3Mais un second trésor se trouve résolument caché dans le contenu de cette exposition, dans sa préparation et dans le catalogue qui l’accompagne. Trésor discret, mais que nous vous proposons de découvrir simultanément !

4En effet, tout comme les terres labourées se sont trouvées profondes grâce au savoir-faire indéniable, bien que gardé sous silence par l’auteur de la fable, des enfants du laboureur, il faut reconnaître ici de nombreux talents et diverses passions qui résultent souvent d’ailleurs de carrières professionnelles déjà bien accomplies. Les talents et les passions des membres du personnel de la bibliothèque d’abord, qui inventorient, décrivent, restaurent et permettent l’accès à ces divers ouvrages et à leurs sauvegardes numérisées. Les talents et les passions aussi de nos collègues scientifiques de l’Université de Namur et plus particulièrement de ceux de sa Faculté de Médecine. Les commentaires compilés ici d’ouvrages précieux sortis pour quelque temps de l’oubli nous permettent d’apprécier leurs compétences, leur curiosité et leur collégialité. C’est tout ce qui fait la richesse de la Faculté de Médecine, mais aussi des autres départements de notre Institution. La science, au sens large, et le savoir organisé qu’elle constitue sont insuffisamment présentés comme le résultat d’une activité humaine. Une activité qui crée chaque jour du savoir mais dont une grande partie disparaît quotidiennement avec nos prédécesseurs. Ce savoir est donc inlassablement à redécouvrir et à réanimer au cœur de la jeunesse scientifique, comme la flamme d’un brasero arrivé au bout d’une réserve de combustible. Par ailleurs, si la substance humaine qui compose le savoir est d’abord fragile par essence et éphémère comme nos vies, le savoir quant à lui s’est trouvé beaucoup mieux protégé quand il a enfin pu bénéficier des imprimés. Autrement dit, quand l’imprimerie a permis la multiplication des écrits et leur dissémination plus large, mais surtout lorsque le livre a offert une sauvegarde des savoirs sur un support jusqu’à aujourd’hui suffisamment pérenne.

Fable issue de : de La Fontaine, Jean, Fables choisies, Paris, 1755-1759 (R18D0005/02)

5Tous les commentateurs qui ont collaboré à la valorisation de ces ouvrages sont, comme les auteurs originaux eux-mêmes, des producteurs de savoir. Ils (et elles) se trouvent de ce fait idéalement positionnés dans ce mouvement permanent, énorme, mais souvent si peu visible de l’activité scientifique pour en connaître le caractère rapidement désuet. L’activité scientifique prétend répondre à un maximum de questions sur le monde dans lequel nous vivons, ainsi que sur nous-mêmes, sur nos semblables et sur notre environnement. Mais chacun des progrès engrangés ouvre et ouvrira toujours de nouvelles questions. Pas nécessairement plus complexes, mais le plus souvent subtiles et, parfois même, très subtiles ! De plus en plus subtiles, à vrai dire. Mais à bien y regarder, ce ne sont pas les réponses qu’ils peuvent apporter à ces interrogations qui font la plus grande valeur des scientifiques. C’est bien davantage leur capacité à transmettre la pertinence du questionnement, ainsi que les méthodes réputées adéquates pour y répondre, qui témoignent de l’héritage et de sa richesse à le transmettre.

6Un second trésor donc, en quelque sorte, qui constitue d’ailleurs le sens même du mot « faculté » : un ensemble d’hommes et de femmes aux savoirs et aux talents complémentaires, mais en mouvement et remaniement permanent, comme le fleuve qui varie mais ne s’assèche jamais.

7Ce sont donc en définitive non pas un, mais deux trésors que nous vous invitons à découvrir au cours de l’exposition programmée du 17 novembre 2017 au 31 janvier 2018. Ou plus tard. Bien plus tard peut-être, espérons-le, au travers de l’interface numérique Neptun où vous trouverez accessibles en toute première qualité ces ouvrages précieux, fondateurs discrets mais incontournables du savoir d’aujourd’hui et de demain.

8Merci à tous pour les contributions, le support, et les encouragements. Votre sympathie et votre enthousiasme sont profondément appréciés !

Table des illustrations

URL http://books.openedition.org/pun/docannexe/image/4253/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 65k
Légende Fable issue de : de La Fontaine, Jean, Fables choisies, Paris, 1755-1759 (R18D0005/02)
URL http://books.openedition.org/pun/docannexe/image/4253/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 143k

© Presses universitaires de Namur, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search