Versione classicaVersione mobile

Nouvelles migrations chinoises et travail en Europe

 | 
Laurence Roulleau-Berger

Les auteurs

Testo integrale

1Joaquín BELTRÁN ANTOLÍN, est anthropologue, Professeur au Centre des études d’Asie Orientale de l'Université autonome de Barcelone. Il a une longue expérience de recherche sur les migrations internationales chinoises et la présence chinoise en Espagne. Il a publié de nombreux articles et ouvrages dont : “The seeds of Chinatown. Chinese Entrepreneurship in Spain”, in E. Spaan, F. Hillmann and T. Van Naersen (eds.), Asian Migrants on the European Labour Markets. Routledge, London, 2005, pp. 285-308 ; editor of Las diásporas de Asia Oriental en Europa Occidental, Documentos CIDOB-Asia, no 13, 2006. En collaboration avec A. Saiz Lopez : “La inserción social y económica de las comunidades asiáticas en España”, pp. 361-370, en Anuario Asia-Pacífico 2004. Barcelona : Casa Asia, Fundació Cidob, Real Instituto Elcano, 2005 ; Población y actividades económicas de las comunidades asiáticas en España”, Documento CIDOB-Asia, no 10, 2006. Asentamiento y asociacionismo de las comunidades asiáticas en España. Observatorio Permanente de la Inmigración (OPI), Ministerio de Trabajo y Asuntos Sociales, Madrid, 2006.

2Pedro GOIS est Maître de conférences en sociologie à l'Université de Porto et chercheur permanent au Centre d'études sociales à l'Université de Coimbra. Il a publié différent articles et livres, en tant qu’auteur ou co-auteur, notamment : “International Migration from and to Portugal : What do we know and where are we going ?", in European Migration : What do we Know ?, Klaus Zimmermann (Ed.), Oxford University Press, 2006 ; “Imigrantes de Leste em Portugal”, Revista de Estudos Demográficos, no 38, 2006 (co-auteur) ; “Trajectórias Migratórias : os imigrantes do Leste europeu”, in Silva, Manuel Carlos (Org.). Nação e Estado : Entre o Global e o Local, Porto, Edições Afrontamento, 281-301, 2006 (co-auteur)." Legalization processes of immigrants in Portugal during the 1990s and at the beginning of the New Millennium", in Friedrich Heckmann e Tanja Wunderlich (eds.), Europäisches Forum für Migrationsstudien, 2005 ; “Low Intensity Transnationalism : The cape verdian case”, in Stichproben. Wiener Zeitschrift für kritische Afrikastudien, Vienna Journal of African Studies. 8/2005. The process of recruitment of immigrants in the construction sector. The cases of Italy and Portugal, Transfer Review, ETUI, 3/2003, Brussels (co-auteur).

3Anna KRASTEVA est Professeure à la Nouvelle Université Bulgare, Co-directrice de la Filière Francophone de Sciences Politiques et directrice de CERMES (Centre for European Refugees Migration and Ethnic Studies). Elle a travaillé sur les questions de l’ethnicité et la citoyenneté, la politique et la culture, l’immigration et les réfugiés, la transition post-communiste. Elle a publié de nombreux articles et ouvrages dont : Identités, discours, pouvoir. Sofia : Petekston, 1999 ; Krasteva, A. (Ed.). Communities and identities in Bulgaria. Ravenna : Longo Editore, 1999 ; Genov, N. and A. Krasteva (Eds) Recent social trends in Bulgaria 1960-1995. Montreal, McGill-Queen's University Press, 2000 ; Krasteva, A. (Ed.) : De l'ethnicité à la migration, Sofia, 2004 ; Krasteva, A. (Ed.) : L'immigration en Bulgarie, Sofia, 2005, Presses de la Nouvelle Université Bulgare ; Krasteva, A. (Ed.) : Les figures de refugiés, Presses de la Nouvelle Université Bulgare, Sofia, 2006.

4Amelia Sáiz LOPEZ, est sociologue, Professeur au Centre des études d’Asie Orientale de l'Université autonome de Barcelone. Elle a une longue expérience de recherche sur les migrations internationales chinoises et la présence chinoise en Espagne. Elle a publié de nombreux articles et ouvrages dont : “La migración china en España. Características generales”. Revista CIDOB d’Afers Internacionals, no 68 (2005) : 151-163 ; “Mujeres empresarias chinas en un contexto migratorio. Adaptación y continuidad”, in F. Checa (ed.) Mujeres en el camino. El fenómeno de la migración femenina en España. Icaria, Barcelona, pp. 55-83 (2005) ; Mujeres asiáticas : cambio social y modernidad (ed) Documentos CIDOB-Asia, no 12 (2006). En collaboration avec J. Beltran : “La inserción social y económica de las comunidades asiáticas en España”, pp. 361-370, en Anuario Asia-Pacífico 2004. Barcelona : Casa Asia, Fundació Cidob, Real Instituto Elcano, 2005 ; Población y actividades económicas de las comunidades asiáticas en España, Documento CIDOB-Asia, no 10, 2006. Asentamiento y asociacionismo de las comunidades asiáticas en España. Observatorio Permanente de la Inmigración (OPI), Ministerio de Trabajo y Asuntos Sociales, Madrid, 2006.

5José Carlos MARQUES est Maître de conférences en sociologie à l'Université Catholique Portugaise de Viseu et chercheur permanent au Centre d'Études Sociales à l'Université de Coimbra. Il a publié différent articles et livres, en tant qu’auteur ou co-auteur, notamment : Os Imigrantes e a Sociedade Portuguesa. Imagens Recíprocas, Lisboa, ACIME, 2006 (coauteur) ; Os Novos Movimentos Migratórios Portugueses – O Caso da Emigração Portuguesa para a Suíça, Coimbra, FEUC, 2006 ; “Trajectórias Migratórias : os imigrantes do Leste europeu”, in Silva, Manuel Carlos (Org.). Nação e Estado : Entre o Global e o Local, Porto, Edições Afrontamento, 281-301, 2006 (co-auteur). “Legalization processes of immigrants in Portugal during the 1990s and at the beginning of the New Millennium” in Fridrich Heckmann e Tanja Wunderlich (eds.), Amnesty for Illegal Migrants, Bamberg, EFMS, 2005 (coauteur) ; “The unforeseen wave : migration from Eastern Europe to Portugal”, in Maria I. Baganha e Maria Lucinda Fonseca (eds.), New Waves : Migration From Eastern to Southern Europe, Lisboa, Luso-American Foundation, 2004 (coauteur). The process of recruitment of immigrants in the construction sector. The cases of Italy and Portugal, Transfer Review, ETUI, 3/2003, Brussels. (coauteur).

6Adelina MIRANDA est Maître de conférences de sociologie à l'Université Federico II de Naples. Elle travaille sur les questions du genre et des migrations internationales. Elle a publié : "Les Chinois dans la région de Naples. Altérités et identités dans une économie locale en mutation", in M. Péraldi (ed), La fin des norias ? Réseaux migrants dans les économies marchandes de la Méditerranée, Éds Maisonneuve & Larose, Paris, pp. 431-451, 2002 ; " Une frontière dans l’intimité. La confrontation culturelle entre femmes étrangères et femmes autochtones dans l’espace domestique”, in CEDREF, pp. 115-132, 2003 ; " Femmes italiennes en France. L’émigration féminine entre passé, présent et futur”, (dir) Migrations Société, CIEMI, Paris, vol. 13, n. 78, 2001 ; « Il gioco della visibilità », in Voci e volti dei nuovi Napoletani, (avec Amato F., Niola M., Rea, Zaccarai A.), Fadando libri, Roma, 2006, pp. 76-99 ; Miranda A. et Castellanos A. (dir), Fronteras, limites y frentes, Alteridades, n. 30, Univesidada Autonoma Metropolitana, 2005 ; « L’intégration au féminin. Pratiques et représentations en Italie », in V. Ferry, P. Galloro, G. Noiriel (dir), Vingt ans de discours sur l'intégration, L’Harmattan, 2005, pp. 271-281.

7Pal NYIRI est actuellement Professeur à Macquarie University (Sidney) et Directeur de la section d’anthropologie. Il a travaillé sur les migrations chinoises, sur les politiques migratoires et le racisme en Europe de l’Est et l’éducation des enfants de migrants. Sa thèse avait été publiée sous le titre New Chinese Migrants in Europe, Aldershot : 1999. Après avoir fait ses premières recherches à l'Institut d'études africaines et asiatiques de l'Université de Moscou, il est devenu chercheur au Centre de recherches des Humanités, Université d'Europe Centrale de Budapest puis expert des questions migratoires dans le cadre de la commission des droits civils du Parlement hongrois. Il a publié de nombreux articles et ouvrages dont : Diasporas and Politics, avec M. Fullerton et Judith Toth, Budapest, Centre for Migration and Refugee Studies, 2001 ; Nyiri, P., Saveliev, I. (ed) : Globalizing Chinese migration, Aldershot : Ashgate, 2002 ; Pieke, F.N., Nyiri, P., Thuno, M., Ceccagno, A. (ed) : Transnational Chinese. Fujianese Migrants in Europe, Stanford University Press, Stanford, 2004 ; China Inside Out : Contemporary Chinese Nationalism and Transnationalism, Central European University Press, 2005 ; Scenic Spots : the construction of the Chinese Tousit site and the Question of Cultural Authority, Seattle : University of Washington Press, 2006.

8Frank PIEKE est Professeur d’anthropologie culturelle et chercheur à St Cross Collège à l'Université d'Oxford où il traite des questions politiques et sociales de la Chine contemporaine, des migrations chinoises, des réformes administratives et économiques en Chine Il a publié de nombreux articles et ouvrages dont : Internal and International Migration : Chinese perspectives, Transnational Chinese. Fujianese Migrants in Europe, Stanford University Press, Stanford, 2002 ; The Genealogical Mentality in Modern China, The Journal of Asian Studies 62 (1) : 101-128 (2003) ; Transnational Chinese : Fujianese Migrants in Europe, Stanford : Stanford University Press (first author with Pál Nyíri, Mette Thunø and Antonella Ceccagno) (2004) ; Contours of an Anthropology of the Chinese State : Political Structure, Agency and Economic Development in Rural China, Journal of the Royal. Anthropological Institute (N. S.) 10 (3) : 517-538 (2004). Transnational Villages in Fujian : Local Reasons for Migration to Europe, International Migration Review 39 (3) : 485-514 (with Mette Thunø) (2004) ; Community and Identity in the New Chinese Migration Order In Frank N. Pieke and Janet Salaff, eds. Migration and Sub-ethnicity in the Chinese Diaspora, Special issue of Population, Space and Place (2007).

9Catarina REIS DE OLIVEIRA est Conseillère du Haut Commissariat Portugais pour l’Immigration et les Minorités Ethniques (ACIME). Elle a participé a plusieurs projets nationaux et internationaux. Elle a publié plusieurs articles et ouvrage dont : “Empresários de Origem Imigrante. Estratégias de Inserção Económica em Portugal, ACIME/Presidência do Conselho de Ministros, Lisboa, 2005 ; “Estratégias Empresariais de Imigrantes em Portugal”, Observatório de Imigração, Lisboa, 2004 ; “Estratégias Empresariais de origem imigrante em Portugal. Oportunidades Étnicas e Estruturais e Recursos Pessoais”, Revista Sociologia Problemas e Práticas, no 45, pp. 71-98, 2004 ; “Immigrants’entrepreneurial opportunities : the case of Chinese in Portugal”, special issue on Economic Growth and Innovation in Multicultural Environments (ENGIME), Fondazione Eni Enrico Mattei : Milano, Note di Lavoro 75, 2003 ; “Empresários de origem imigrante em Portugal”, in Cadernos Sociedade e Trabalho II, Lisboa : MSST/DEPP, pp. 131-147, 2002 (co-auteur) ; “Chinese in Portugal : an immigration cartography”, inImmigration and Place in Mediterranean Metropolises”, Fonseca et al. (Ed.), Metropolis Portugal, Lisboa : Fundação Luso-America, pp. 229-254, 2002.

10Laurence ROULLEAU-BERGER est sociologue, Directrice de recherches au CNRS/LISE, Laboratoire Interdisciplinaire pour la Sociologie Economique (Paris, Cnam). Elle a été visiting scholar en 2006 à l’Académie des Sciences sociales de Chine (Pékin). Elle a travaillé sur la socialisation urbaine, l'accès à l’emploi des jeunes issus de l’immigration, plus récemment sur les migrations internes et les marchés du travail en Chine, et les migrations chinoises en France. Elle a publié de nombreux articles et plusieurs ouvrages dont : Le travail en friche. Les mondes de la petite production urbaine, L'Aube, 1999 ; Les jeunes et le travail en France : 1950-2000 avec C. Nicole-Drancourt, PUF, 2001 ; Youth and work in the Post-Industrial City of North America and Europe, (ed) Brill, Leiden-Boston, 2003 ; La rue, miroir des peurs et des solidarités, PUF, Paris, 2004 ; Routes migratoires et circulations en Chine : entre mobilités intracontinentales et trans-nationalisme, avec Shi Lu, Revue Européenne des Migrations Internationales, vol XX, no 3, décembre 2004 ; « Nouvelles » migrations chinoises, économies plurielles et « individuation globalisée » en Europe, Diasporas no 9, décembre 2006.

11Kim ROTTENBERGER a soutenu sa thèse en 2003 à l'Université de Vienne en Autriche sur la présence des Chinois d'Indonésie à Hong Kong. Elle travaille sur les formes d'organisation économique produites par les Chinois en Autriche à Vienne. Elle a publié Weigelin-Schwiedrzik, S. and Rottenberger-Kwok, K. (2004) Chinesische Migration im Indischen Ozean, p. 145-165 in Rothermund D. and Weigelin-Schwiedrzik S (eds) Der Indische Ozean, das afro-asiatische Mittelmeer als Kultur-und Wirtschaftsraum, Wien : Verein fr Geschichte und Sozialkunde.

12Igor R. SAVELIEV est Professeur associé en histoire et études ethniques à l'Université de Nagoya au Japon. Il est l'auteur de nombreux articles dans des journaux académiques et différents livres dont : The Japanese across the Pacific : A History of Japanese Emigration to North and South America St. Petersburg, 1997 (in russian) “Migration and the State : Chinese, Korean and Japanese Diaspora in the Russian Far East” Tokyo, 2005, (en japonais) ; co-éditeur du livre “Globalizing Chinese Migration : Trends in Europe and Asia”, Aldershot : Ashgate, 2002 ; “Rescuing the Prisoners of the Maria Luz : The Meiji Government and the ‘Coolie Trade’ 1868-1875, Ed. Bert Edstrom ; Turning Points in Japanese History, série “Japan Library”, Curzon, 2002 ; « Formation et dévelopement de la diaspora coréenne dans l’Extrème Orient Russe, 1860-1917 » dans Etudes pluridisciplinaires des Coréens dans l’Asie du Nord-Est, édité par Sakurai Tatsuhiko, Unité 2004, Nagoya (en japonais) ; " Japanese across the Sea : Features of Japanese Emigration to the Russian Far East, 1875-1916" in Mark Caprio et Koichiro Matsuda (ed) Japan and the Pacific : Threat and Opportunity, Ashgate Press, 2006 (en anglais).

13Chunguang WANG est sociologue, Professeur à l’Académie des Sciences Sociales de Chine (Pékin), Vice-Secrétaire général de l’Association de sociologie chinoise. Ses recherches ont porté sur les migrations des Chinois en Europe et leur intégration, les questions de stratification et de mobilité sociale en Chine, les migrants en milieu urbain et le développement social en milieu rural en Chine. Il a publié de nombreux articles et plusieurs ouvrages dont : The People of Wenzhou in Paris – An Immigrant Group’s Cross Societal Structuring Behavior, Jiangxi People’s Press, 2000 ; avec Xueyi Lu : Social Mobility in Contempary China, The Press of Social Science Documents, 2004 ; The Social Differentiation and Farms’Burden in Rural China, The Press of Social Sciences, 2005. The Issue of Inequality in Chinese Employment Mobility, China Population Science, (2) 2003 ; Research on the Semi-urbanization in Contemporary China, Journal of Sociological Reseach, (3) 2006 ; The Changing Situation of Migrant Labor, Journal of Social Research (73) 2006.

© Presses universitaires du Midi, 2007

Condizioni di utilizzo http://www.openedition.org/6540

Cerca su OpenEdition Search

Sarai reindirizzato su OpenEdition Search