Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La rue

 | 
Jeanne Brody

Les auteurs

Texte intégral

1Éric ADAMKIEWICZ est l’auteur d’une thèse sur Les usages sportifs de la ville, analyse des pratiques, conception et gestion des espaces (Université Claude Bernard-Lyon I, 1998) et a publié de nombreux articles sur ce thème.

2Annie BENVENISTE est maître de conférences à l'Université Paris-8 et membre de l'URMIS. Elle a publié notamment Le Bosphore à La Roquette. La communauté judéo-sépharade à Paris, 1914-1940, L’Harmattan, 1989, et Figures politiques de l'identité juive à Sarcelles, L'Harmattan, 2002.

3Anny BLOCH-RAYMOND, sociologue, est membre du Centre d’anthropologie (EHESS-CNRS, Toulouse) et rédactrice en chef de la revue Diasporas. Histoire et Sociétés. Elle a écrit plusieurs articles concernant les jeunes étrangers dans la ville et leurs pratiques artistiques ainsi qu’un rapport pour la DRAC d’Alsace. Elle travaille actuellement sur les migrations françaises et allemandes aux États-Unis, la question des frontières et de l’exil dans les récits écrits de migrants.

4Chantal BORDES-BENAYOUN, directrice de recherches au CNRS, section anthropologie (sociologie des religions), est directrice du pôle toulousain de l’Institut Européen en Sciences des Religions (Toulouse). Elle a publié Les Juifs et la politique, Editions du CNRS, 1984 ; édité, en collaboration, Les juifs et l’économique, Miroirs et mirages, Presses Universitaires du Mirail, 1992, dirigé Les juifs et la ville, Presses Universitaires du Mirail, 2000, et co-dirigé avec Patrick Cabanel Un modèle d’intégration. Juifs et israélites en France et en Europe xixe-xxe siècles, Berg International, 2004.

5Samuel BORDREUIL, directeur de recherches au CNRS, est directeur du LAMES (UMR 6127 du CNRS, Aix-en-Provence). Parmi ses publications récentes : “À l’orée du monde, le monde ; pistes pour une phénoménologie des mondialisations”, Colloque Mobilités/mondialisation (sous la direction de Dana Diminescu et Anne Marie Morice), MSH de Paris et SYNESTHESIE (en ligne : www.synesthesie.com) ; “Faire la ville sur les flux ? Faire ville dans les flux ; entrer dans la compagnie des passants”, séminaire de la Chaire, 28-29 mars 2004, Paris ENPC. IVM (en ligne : www.ville-enmouvement.com).

6Florence BOUILLON est doctorante au SHADYC-EHESS Marseille, chargée de cours à l'Université de Provence. Publications récentes : “Des migrants et des squats : précarités et réactivités aux marges de la ville”, Revue Européenne des Migrations Internationales, vol. 19, no 2, 2003, p. 23-46 : “Squats et errance : quels enseignements ?”, in Les SDF. Représentations, politiques, trajectoires, Paris, Plan Urbanisme, Construction, Architecture, coll. Recherches no 148, 2003, p. 179-190.

7Jeanne BRODY est maître de conférences en sociologie et anthropologie à l’Université de Toulouse-Le Mirail, membre du laboratoire Framespa-Diasporas (CNRS, Toulouse) et membre associé du laboratoire d’anthropologie urbaine (CNRS, Paris). Elle a publié Rue des Rosiers : une manière d’être juif, Autrement, 1995. Elle travaille actuellement à la monographie d’un petit village de juifs au Mexique.

8Patrick CABANEL est professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Toulouse-Le Mirail et membre de l’Institut Universitaire de France. Il dirige la revue Diasporas. Histoire et sociétés. Il a publié notamment Les mots de la religion dans l’Europe contemporaine, Presses Universitaires du Mirail, 2001 ; Le Dieu de la République. Aux sources protestantes de la laïcité (1860-1900), Presses universitaires de Rennes, 2003 ; Juifs et protestants en France, les affinités électives xvie-xxie siècle, Fayard, 2004 ; Les mots de la laïcité, Presses universitaires du Mirail, 2004 ; 1905, la séparation des Églises et de l’État en 30 questions, Geste éditions, 2005.

9Bernard DOUMERC est professeur d'Histoire médiévale à l'Université de Toulouse-Le Mirail. Après avoir consacré l'essentiel de ses publications à l'histoire de Venise, par exemple une vaste contribution à la Storia di Venezia, Rome-Venise, 10 volumes, Istituto dell'enciclopedia F. Trecani, il vient de publier aux Presses universitaires du Mirail un ouvrage intitulé Les Communes en Italie ( xiie-xive siècle).

10Daniel FILÂTRE est professeur de sociologie à l’Université de Toulouse-Le Mirail et directeur du CERTOP (UMR 5044, CNRS). Ses travaux portent sur les formes de recomposition de l’action publique et notamment sur les politiques universitaires et leur relation au territoire. Il a publié sur ce thème “Universités et territoire. Nouvelles relations, nouveaux défis”, in Saint-Do Y., Territoires éducatifs et gouvernance, Clermont-Ferrand, Presses universitaires Blaise Pascal, 2003, p. 69-93 ; “Les universités et le territoire : nouveau contexte, nouveaux enjeux”, in Felouzis G. (ss la dir.), Les mutations actuelles de l’université, PUF, 2003, pp. 19-45.

11Laurent GAISSAD, ancien coordinateur du projet “Prostitution, VIH et Santé Publique” à Marseille et allocataire de recherche de l’Agence Nationale de Recherches sur le Sida au sein de l’équipe Diasporas (Toulouse), est membre du CIRUS-CERS (UMR CNRS 5193) où il termine une “Chronique territoriale de la drague et de la sexualité secrète entre hommes dans le sud de la France” (thèse, dir. Alain Tarrius). Parmi ses publications, “L’air de la nuit rend libre ? Lieux et rencontres dans quelques villes du sud de la France”, Les Annales de la Recherche Urbaine, no 87, septembre 2000, et “From nightlife conventions to daytime hidden agendas : dynamics of urban sexual territories in the south of France”, Journal of Sex Research, 42 (1), février 2005.

12Jean-Loup GOURDON a effectué sa carrière dans la recherche et l'aménagement urbains et enseigné à l'université Paris-8. Il a publié notamment Ville, espace et valeurs. Un séminaire du Plan urbain, L’Harmattan, 1995 (en co-direction avec Évelyne Perrin et Alain Tarrius) ; Boulevards, rondas, parkways. Des concepts de voies urbaines, Lyon, CERTU, 1998 (en co-direction avec Alain Arméni et Jean-Claude Pidal) ; La rue. Essai sur l’économie de la forme urbaine, Éditions de l’Aube, 2001.

13Jean François LAÉ, chercheur à l’IRESCO (CNRS), enseigne la sociologie à l’Université Paris-8. Il a publié notamment L’argent des pauvres. La vie quotidienne en cité de transit, Seuil, 1985 (avec Numa Murard) ; Les récits du malheur, Descartes & Cie, 1995 (avec Numa Murard) ; L’instance de la plainte. Une histoire politique et juridique de la souffrance, Descartes & Cie, 1996 ; Fracture sociale, Desclée de Brouwer, 2000 (avec Arlette Farge) ; L’ogre du jugement. Les mots de la jurisprudence, Stock, 2001 ; Lettres perdues. Écritures, amour et solitude, xixe et xxe siècles, Hachette, 2003 (avec Philippe Artières).

14Lamia MISSAOUI, sociologue, est maître de conférences à l’Université de Versailles-St-Quentin-en-Yvelines et membre du laboratoire PRINTEMPS (Professions, Institutions, Temporalités). Elle a publié “Les étrangers de l'intérieur”. Filières, trafics et xénophobies, Payot, 2003, et divers articles, dont “Drogues, VIH et individuation des femmes gitanes”, in Claire Cossée, Emmanuelle Lada, Isabelle Rigoni, dir., Faire figure d'étranger. Regards croisés sur la production de l'altérité, Armand Colin, 2004 et, avec Alain Tarrius : “Parole, honneur, mobilité. Les réseaux de l'économie souterraine”, in Noël Barbe et Serge Latouche, dir., Économies choisies ?, Éd. de la Maison des sciences de l'homme, Paris, 2004.

15Jesus-Maria OSÈS GARRAIZ est professeur d’histoire des idées politiques à l’Université publique de Navarre. Il a publié notamment La sociologia en Ortega y Gasset, Barcelone, Anthropos, 1989, et Bonald o lo absurdo de toda revolucion, Universidad Publica de Navarra [1997], et a dirigé l’ouvrage collectif 10 palabras clave sobre el nacionalismo, Editorial Verbo Divino, 2001.

16Colette PÉTONNET est directeur de recherche honoraire au CNRS où elle a dirigé le Laboratoire d'Anthropologie Urbaine (UPR 034). Ethnologue de formation, elle a transposé la démarche de sa discipline en milieu urbain, notamment en banlieue parisienne, et enseigné la méthode de l'exigence ethnographique. Elle est l’auteur de On est tous dans le brouillard (Galilée, 1979, rééd. CTHS, 2002). La revue L'Homme a publié des articles particulièrement représentatifs de sa pensée et de son expérience, tels que : “Espace, distance et dimension dans une société musulmane. À propos du bidonville marocain de Douar Doum, Rabat”, 1972, XII/2, p. 47-84 ; “L'observation flottante. L'exemple d'un cimetière parisien”, 1982, XXII/4 (Etudes d'anthropologie urbaine, Jacques Gutwirth éd.), p. 37-47 ; “La pâleur noire. Couleur et culture aux USA”, 1986, no 97-98 (Anthropologie état des lieux), p. 183-204.

17Danielle PROVANSAL est professeur d'anthropologie sociale à l'Université de Barcelone. Au cours de ces dernières années, elle a participé à plusieurs réseaux internationaux et rencontres scientifiques sur l'anthropologie de l'espace et les compétences des citadins. Sa recherche actuelle, au sein de l'anthropologie urbaine, porte sur les migrations et les processus identitaires, ainsi que sur l'analyse des politiques de la ville. Elle a publié plusieurs articles sur ces sujets dans différentes revues et ouvrages collectifs en Espagne et en France.

18Jean RÉMY, fondateur du Centre de sociologie urbaine et rurale à l’Université catholique de Louvain, professeur émérite de cette université, est membre de l'Académie royale de Belgique, classe des lettres : sciences morales et politiques. Directeur de la revue Espaces et Sociétés (Paris), il a publié notamment La Ville, phénomène économique, Bruxelles, Ed. Vie Ouvrière (1966, rééd. Paris, Anthropos, 2000) ; La ville et l’urbanisation, avec L. Voyé, Gembloux, Duculot, 1974 ; Produire ou reproduire : pour une sociologie de la vie quotidienne (2 vol.), avec L. Voyé et E. Servais, Bruxelles, Ed. Vie Ouvrière, rééd. De Boeck, 1989 ; Ville, ordre et violence, (avec L. Voyé), 1992, Paris, PUF, 1992 ; La ville, vers une nouvelle définition, avec L. Voyé, Paris, L’Harmattan, 1992 ; Georg Simmel : ville et modernité, Paris, L’Harmattan, 1995 ; Sociologie urbaine et rurale : l’espace et l’agir, entretiens et textes présentés par Ét. Leclerq, Paris, L’Harmattan, 1998.

19Laurence ROULLEAU-BERGER, chargée de recherches au CNRS (Groupe de recherche sur la socialisation), titulaire d’une HDR, a publié de nombreux articles et ouvrages, parmi lesquels : Le travail en friche (L'Aube, 1999), Les jeunes et le travail en France depuis 1950 (avec C. Nicole-Drancourt, PUF, 2001), Youth and Work in the Post-industrial City of North-America and Europe (Brill, 2003), La rue, miroir des peurs et des solidarités (PUF, 2004). Elle travaille aujourd'hui sur les migrations internes en Europe et en Chine continentale.

20Hervé SCIARDET, sociologue, a publié Les Marchands de l'aube. Ethnographie et théorie du commerce aux puces de Saint-Ouen, Economica, 2003.

© Presses universitaires du Midi, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540