Version classiqueVersion mobile

La Gascogne toulousaine aux XIIe-XIIIe siècles

 | 
Mireille Mousnier

Chapitre VI. Population et habitat : la première concentration

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Affirmer que l'Europe, du xie au xiiie siècle, a connu une forte croissance de population, « une puissante lame démographique »1, est une certitude dont bien des preuves indirectes apparaissent : défrichements, expansions territoriales, Reconquête et Croisades, pour ne parler que des aspects spatiaux. Mais pourquoi ne pas tenter de cerner de plus près cette multiplication des semailles et des moissons humaines ? Bien sûr, l'approche n'en peut être que limitée et prudente, mais elle n'est pas pour autant impossible, pour la seconde moitié du xiie siècle.

En mettant en lumière la réalité de la pression démographique, il convient d'envisager cette situation apparemment contradictoire : la faim augmentée des nouvelles bouches à nourrir, la croissance agricole alimentée en partie par des bras plus nombreux pour l'engranger. N'est-ce pas plutôt l'existence de cette tension qui travaille les campagnes et oriente les paysans vers des solutions diverses ? Celle des défrichements est la plus i...

© Presses universitaires du Midi, 1997

Licence OpenEdition Books

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search