Version classiqueVersion mobile

Monuments et décors de la Semaine Sainte en Méditerranée

 | 
Marlène Albert-Lorca
, 
Christine Aribaud
, 
Julien Lugand
, 
et al.

Avant-propos

Marlène Albert-Llorca, Christine Aribaud, Julien Lugand et Jean-Bernard Mathon

Texte intégral

  • 1 L’Arc Latin est une association regroupant les collectivités territoriales (Département, Deputació, (...)

1Le présent ouvrage rassemble certaines des contributions présentées lors des Premières Rencontres Méditerranéennes sur les décors de la Semaine Sainte, organisées les 23, 24 et 25 novembre 2006, à Perpignan, par le Centre de conservation et de restauration du patrimoine du Conseil général des Pyrénées-Orientales. Cette manifestation, qui a accueilli une centaine de participants (historiens, historiens de l’art, conservateurs, restaurateurs, ethnologues, musicologues, représentants du clergé, etc.), constitue la première étape d’un projet labellisé Arc Latin1, visant à l’étude et la valorisation des monuments et des décors ayant des fonctions et des usages similaires, conservés ou documentés dans d’autres pays du pourtour méditerranéen.

2C’est la découverte d’une série de monuments et d’objets qui leurs sont associés laissés à l’abandon dans les sacristies ou les greniers de 37 églises du département des Pyrénées-Orientales qui est à l’origine de ces Rencontres. Inutilisées depuis plus d’un demi siècle, du fait des évolutions de la liturgie, ces œuvres étaient dans un état pitoyable : associant des toiles peintes représentant des scènes de la Passion, des effigies de bois, des menuiseries et divers accessoires, elles sont particulièrement fragiles. La mémoire de leur usage et des rituels associés était également menacée. Il y avait urgence à les répertorier, les sauvegarder, les restaurer, et collecter les témoignages liés à leur usage.

3L’existence de décors apparentés dans d’autres territoires du pourtour méditerranéen a conduit à lancer un appel à projet européen, en 2005, dans le cadre de l’Arc Latin. Un comité de pilotage s’est constitué autour du Centre de conservation et de restauration des Pyrénées-Orientales et des universités de Toulouse-Le Mirail et de Girona. Ce comité, regroupant des conservateurs-restaurateurs, des historiens, des historiens de l’art et des anthropologues, a élaboré une méthodologie et produit un document de travail se fondant sur l’étude des décors conservés dans le département des Pyrénées-Orientales. Ce comité fit ensuite une enquête, sous la forme d’un questionnaire, auprès des universités, institutions culturelles et religieuses du pourtour méditerranéen, afin de collecter des informations et de trouver des partenaires souhaitant adopter la méthodologie utilisée dans le département des Pyrénées-Orientales.

4L’exigence de ce projet, garante de son succès, c’est la pluridisciplinarité. Cette démarche a permis de créer des liens entre différents spécialistes et des institutions – assurant la poursuite du projet –, de définir un cadre de travail et de faire le point sur les problèmes de conservation, d’interprétation, d’usages, d’iconographie et du vocabulaire s’y rapportant.

5Le travail engagé sera poursuivi et approfondi grâce aux groupes d’études thématiques mis en place à l’issue du colloque dans les domaines de l’inventaire, de l’évaluation sanitaire, de la conservation et la restauration, la recherche documentaire, ou les enquêtes ethnographiques. Ces groupes ont travaillé à la mise en place d’outils communs, de lexiques, de bases de données qui permettent d’ores et déjà un échange efficace. Au-delà, se pose la question de la valorisation de ces décors et de leur compréhension par le grand public grâce à des manifestations adaptées – probablement itinérantes – qu’il conviendra de définir. Des colloques, des expositions, la mise en place d’outils de diffusion informatique sont d’ores et déjà envisagés.

6Au-delà de l’extension aux autres territoires du pourtour méditerranéen du travail de sauvegarde réalisé dans les Pyrénées-Orientales, c’est la réappropriation par les populations locales de ce patrimoine artistique et cultuel méconnu, en voie de disparition, qui est en jeu.

7Avertissement : Les choix éditoriaux, axés principalement sur les monuments et décors de la Semaine Sainte, et le format de la collection n’ont pas permis de publier la totalité des communications présentées lors du colloque de 2006. Que soient remerciés les intervenants suivants : Alessandra Angeloni (Universita degli Studi di Firenze, Facolta di Architettura, Dipartimento di Restauro e Conservazione dei Beni Architettonici, Italie), Amilcare Barbero (Direttore del Centro di documentazione dei Sacri Monti, calvari e Percorsi devozionali europei, Ponzano Monferrato, Italia), Claudio Bernardi (Professore presso l’Università Cattolica del Sacro Cuore, Dipartimento di Scienze della Comunicazione e dello Spettacolo, Milano, Italia), Marzia Cataldi-Gallo (Soprintendente ai Beni Artistici e Storici di Genova, Soprintendenza per il patrimonio storico artistico ed etnoantropologico della Liguria, Genova, Italia), Joaquim Garriga (Professeur d’histoire de l’art, Université de Gérone, Espagne), Sébastien Gaudelus (Musicologue et Conservateur à la BNF, Paris, France), Guido Gentile (già Soprintendente Archivistico per il Piemonte e Valle d’Aosta. Italia), Alessia Legat (Ricercatrice all’Università Cattolica del Sacro Cuore, Milano, Italie), Mauricette Mattioli (Conservateur en chef au service de l’inventaire, Collectivité Territoriale Corse, France), Hélène Palouzie (Chargée de Mission patrimoine mobilier, CRMH - DRAC Languedoc-Roussillon, France), Marina Tranchina (Dottoressa. in antropologia, Genova, Italia), Thierry Truffault (Doctorant en Anthropologie EHESS, Centre d’Anthropologie de Toulouse, France) et Dominique Verdoni (Professeur d’anthropologie, Université de Corse, France).

Notes

1 L’Arc Latin est une association regroupant les collectivités territoriales (Département, Deputació, Povincia) du pourtour méditerranéen (France, Espagne, Italie) dont l’objectif est de favoriser la mise en oeuvre de projets communs.

Auteurs

© Presses universitaires du Midi, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search