Version classiqueVersion mobile

La construction et les métiers de la construction à Gérone au XVe siècle

 | 
Sandrine Victor

Remerciements

Texte intégral

1Ces années de recherche passées en Catalogne auraient été bien ardues sans l’aide précieuse des Géronais qui m’ont ouvert les portes donnant accès à leur histoire.

2Je voudrais remercier tout d’abord le personnel des nombreuses archives de Gérone : aux archives de la cathédrale, Monseigneur Gabriel Roura, pour sa patience et Joan Villar, pour son éternelle présence ; à toute l’équipe, sous la coupe d’Albina, des archives municipales pour leur disponibilité ; aux archivistes des archives provinciales pour leur enthousiasme et leur confiance, sous le regard bienveillant de Josep Matas ; et à Sylvia Planas du Centre Bonastruc ça Porta. Merci à tous de m’avoir fléché le chemin dans un dédale d’archives catalanes.

3Je souhaiterais ensuite remercier plus particulièrement Joan Boadas qui a placé sa confiance en moi, Pere Freixas qui m’a fait participer à la découverte de la cathédrale enfouie. J’ai de plus une pensée particulière pour Maria Teresa Ferrer Mallol, et Josefina Mutgé, qui m’ont réservé un accueil toujours chaleureux au CSIC de Barcelone. Pour finir, merci à Christian Guilleré pour l’opportunité qu’il m’a offerte et pour ses justes conseils.

4Enfin, merci à Christophe Roussely pour sa patience de chaque jour et son œil critique, à Sophie Bodart et Roger Duran pour leur curiosité, eux qui m’ont permis d’écrire ce livre à l’ombre d’un baobab, et à tous ceux qui de près ou de loin ont collaboré à la réalisation de ce travail.

5Merci à ma grand-mère et à mes parents, pour m’avoir toujours laissé ma liberté, et pour avoir su m’épauler dans mes choix.

© Presses universitaires du Midi, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search