Version classiqueVersion mobile

Les ordres militaires

 | 
Charles Higounet

Communications

Note sur deux terriers de l’Ordre de Malte en Gascogne

Pierre Féral

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Deux imposants dîmaires de la commanderie La Cavalerie, reliés en cuir avec plans topographiques à l’échelle et en couleurs, sont déposés aux Archives municipales de Lectoure.

Ces terriers sont établis essentiellement pour rétablir le bornage des dîmaires. L’arrêt du Conseil du 12 septembre 1779 avait autorisé l’arpentement et celui-ci commença en 1781, par les soins de Pierre Calviac Nozières, feudiste et géomètre-arpenteur. Les procès-verbaux indiquent avec précision l’emplacement des bornes en pierre dure d’un pied carré sur trois de hauteur, marquées sur une face du mot « dîme » et, sur la face opposée, de la croix de Malte. A ces procès-verbaux sont jointes les copies souvent imprimées des actes juridiques, la description de l’état des lieux au point de vue de la nature agronomique des sols et de la structure architecturale des églises, des châteaux, des moulins et des métairies.

Au début du xiiie siècle, les ordres militaires s’établirent en Gascogne. En 1325, la commanderie de ...

© Presses universitaires du Midi, 1986

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search