Desktop versionMobile Version

Les anges dans nos campagnes

 | 
Louis Peyrusse

Marie, Joseph

Marie, Joseph

Volltext

1Au XIXe siècle, les figures de la Vierge et de Joseph sont mises en avant par l’Église comme les modèles de la vie chrétienne. Dans la piété populaire, ils se placent au premier rang des intercesseurs, chargés d’offrir à Dieu prières et requêtes des hommes. Pour encourager la récitation du rosaire, Marie apparaît fréquemment offrant cet objet à saint Dominique et sainte Catherine ou aux fidèles.

2Comme partout ailleurs, les représentations de la Vierge sont très nombreuses dans le Lot. Dans l’illustration des scènes de son enfance, elle apparaît comme une jeune fille ordinaire promise à un destin extraordinaire. Les Vierges à l’Enfant soulignent son rôle de mère tandis que les Assomptions et les Couronnements la célèbrent comme une reine et un personnage sacré.

3Parallèlement au culte marial, la popularité de Joseph croît au XIXe siècle. Figuré seul ou en présence de Jésus, il est présenté comme l’exemple même de l’obéissance, qui accepte le rôle de père protecteur dont Dieu l’a chargé.

4En dehors des Saintes Familles, le Christ, la Vierge et saint Joseph sont essentiellement réunis dans les épisodes de la nativité, l’adoration des bergers ou des mages, et de la mort de Joseph.

5Les toiles ne sont pas les uniques supports et témoignages de cette dévotion : vitraux, sculptures fabriquées en série, autels et même retables sont consacrés à ces deux figures.

Abbildungsverzeichnis

URL http://books.openedition.org/pumi/docannexe/image/20532/img-1.jpg
Datei image/jpeg, 646k

© Presses universitaires du Midi, 2002

Nutzungsbedingungen http://www.openedition.org/6540

Diese digitale Publikation wurde durch automatische optische Zeichenerkennung erstellt.
Suche in OpenEdition Search

Sie werden weitergeleitet zur OpenEdition Search