Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les anges dans nos campagnes

 | 
Louis Peyrusse

Jésus

La Vocation des apôtres

André Pierre Lupiac

Texte intégral

André Pierre Lupiac (1873-1956),
élève de Jean-Paul Laurens
1896 - Duravel - Église Saint-Hilarion
H 320 - L 380

1Dans un paysage de Galilée idéalisé, Jésus interpelle trois personnages en leur disant “Venez à ma suite et je vous ferai pêcheurs d’hommes” (Matthieu, IV, 19). Jacques esquisse immédiatement un pas vers le Christ, les bras croisés sur la poitrine en signe d’hommage et de salut. Son frère Jean s’arc-boute à la barque de Zébédée, le père, pour l’aider à la manœuvre, et manifeste en même temps sa réaction première : le refus d’abandonner sa vie de pêcheur pour partir avec Jésus prêcher l’Evangile.

2A l’arrière-plan, sur les rives du lac de Tibériade, deux silhouettes en marche sont esquissées, probablement les deux premiers apôtres, Pierre et André.

3Dans ce tableau de jeunesse, le Toulousain André Pierre Lupiac a librement interprété les Evangiles, notamment l’attitude des futurs apôtres, pour insister sur les difficultés de la vocation. Les symboles explicitement chrétiens sont réduits au minimum : Lupiac a préféré délivrer plus subtilement le message par des jeux picturaux. Tandis que les pêcheurs sont peints avec un puissant réalisme, dans le rendu de leur musculature, leur carnation et leur taille, le Christ est traité de manière plus symboliste. Majestueux, d’une stature démesurée, il occupe toute la partie droite du tableau. Son auréole met en valeur ses cheveux roux - une originalité - et son visage stylisé. La robe blanche est traitée de même, avec de grands plis cassés. Quant aux deux personnages de l’arrière-plan, si leurs silhouettes ont allure humaine, leur carnation bleutée les rend irréalistes ; elle répond aux jaunes de l’eau et du ciel, au vert acide de l’herbe, au turquoise de la barque. En conjuguant des éléments a priori contradictoires : réalisme naturaliste, stylisation du dessin linéaire, (en référence à Puvis de Chavannes), coloris arbitraire, André Pierre Lupiac réussit à créer une œuvre marquante et originale.

4Unique par son traitement, ce tableau l’est aussi par son sujet. C’est le seul de notre inventaire à présenter le Christ appelant ses apôtres. Peut-être était-il destiné à l’origine à une autre église. La réserve, partie non peinte au bas du tableau, indique qu’il était prévu de l’installer derrière un autel. Cet espace mérite une attention particulière car il laisse apparaître la technique de Lupiac qui a esquissé son dessin à la peinture blanche directement sur la toile.

Table des illustrations

URL http://books.openedition.org/pumi/docannexe/image/20437/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,8M

© Presses universitaires du Midi, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.