Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La Guerra de Granada en su contexto internacional

 | 
Daniel Baloup
, 
Raúl González Arévalo

La chevalerie française, anglaise et écossaise dans les guerres du Détroit et de Grenade

Jacques Paviot

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Il est devenu classique de citer le prologue des Contes de Cantorbéry où est présenté le Chevalier pour indiquer les horizons de la croisade européenne dans la deuxième moitié du XIVe siècle :

A knight ther was, and that a worthy man,
That fro the tyme that he first bigan
To ryden out, he loved chivalrye,

Il y avait un chevalier, un vaillant homme,
Qui depuis le temps où premier il commença
A chevaucher en pays étranger, avait aimé
[chevalerie,

Trouthe and honour, fredom and curteisye.
Ful worthy was he in his lordes werre,

Vérité et honneur, générosité et courtoisie.
Sans reproche, il s’était montré à la guerre
[de son seigneur,

And therto hadde he ridden (no man ferre)

Et en outre il avait chevauché (nul homme
[plus avant)

As wel in Cristendom as hethenesse,
And ever honoured for his worthinesse.
At Alisaundre he was, when it was wonne.
Ful ofte tyme he hadde the bord bigonne
Above alle naciouns in Pruce.
In Lettow hadde he reysed, and in Ruce,
No Cristen man so ofte of his degree.
In Gernade, at the se...

© Presses universitaires du Midi, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540