Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’Italie et l’Antiquité du Siècle des lumières à la chute du fascisme

 | 
Philippe Foro

Discours politiques

Rome et la romanité dans les livres pour les enfants de l’Italie fasciste : une Antiquité en trompe-l’œil ?

Mariella Colin

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Nombreux sont les historiens qui, à l’instar d’Emilio Gentile, considèrent que le fascisme « condensait dans le mythe de Rome et de l’Empire sa vision du passé, du présent et du futur148 », et qu’il en fit l’un de ses grandes utopies. Une fois arrivé au pouvoir, Mussolini étendit progressivement à l’État et à la société italienne la symbolique et la rhétorique romaine qu’il avait fait adopter auparavant à son parti, en imposant une croyance et un culte qui devaient assimiler « l’Italie fasciste à un nouvel âge d’or de Rome, les Italiens à de nouveaux Romains149 » ; des symboles et des modèles qui furent rapidement transmis aux jeunes générations, afin de les éduquer selon les valeurs défendues par le régime. Nous verrons dans les livres et les lectures pour les enfants de quelle manière, et à quel rythme, la vision fasciste de l’Antiquité latine leur a été expliquée et inculquée.

ROME ET LA ROMANITÉ DANS LES LIVRES POUR L’ENFANCE ET LA JEUNESSE DES ANNÉES 1920

La première manifestatio...

Auteur

Normandie Université UNICAEN, ERLIS

© Presses universitaires du Midi, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540