Versione classicaVersione mobile

À la conquête des étangs

 | 
Jean-Loup Abbé

Pièces justificatives

Pièce justificative no 4

Testo integrale

1DÉLIMITATION DU DOMAINE HOSPITALIER DE L’ÉTANG À PÉZENAS (EXTRAIT) 1467, 4 AVRIL (A. ST.). PÉZENAS, in domo habitationis magistri Guillermi Gibelini notarii regii ipsius loci

  • 1 Cf. ch. 3, 4, Un domaine pour assécher : les templiers et l’étang de Pézenas.

2Accord le 4 avril 1467 (a. st.) entre le roi de France et les consuls de Pézenas, d’une part, et les hospitaliers de Pézenas, d’autre part, sur divers droits concernant le domaine de l’Étang1. Après l’exposé des conflits à l’origine de l’accord (114 moutons appartenant aux hospitaliers avaient été saisis), les conditions de passage des troupeaux entre les granges hospitalières de l’Étang et de Cazouls-d’Hérault sont fixées. Les habitants de Pézenas obtiennent le droit de chasse à l’intérieur du domaine de l’Étang pendant les périodes autorisées et leurs troupeaux, comme ceux des habitants de Conas, pourront venir y paître avec l’autorisation du commandeur des hospitaliers qui a le droit de ban et perçoit les amendes dans son domaine.

3A. M. Pézenas, layette 12, liasse 1, n ° 16. Inventaire Resseguier 1365. 4 avril 1467. Original en parchemin de quatre peaux. Acte notarié rédigé par Peyre Viguier (Viguerii), notaire royal de Pézenas.

4Afin d’éviter de nouvelles contestations, les limites domaniales sont décrites avec précision comme le montre l’extrait de ce très long document. Les contours de l’ancien étang et le réseau de drainage apparaissent à plusieurs reprises. La description est réalisée en partant du nord-ouest et dans le sens des aiguilles d’une montre (cf. carte de l’étang de Pézenas : annexe 18).

5L’ensemble de l’accord, dont ce passage fait partie, est rédigé en occitan, alors que le reste de l’acte est en latin.

  • 2 Cohacha et inchola : cf. Lexique.
  • 3 Bordure d’un champ garnie de broussailles, talus inculte entre deux champs (Mistral, t. I, p. 377)
  • 4 Le rec des Aires, fossé majeur et émissaire de l’étang.
  • 5 Broc : bec, goulot, dérivé de broccus : proéminent ; broqual (suffixe ale augmentatif) : grand gou (...)
  • 6 Ajout.

6Item per so que lodit mosse lo comandador a mostradas transhactios anuanas de VIXX et de VIIXX ans et de plus fachas entre lasdichas partidas que eron per aquel temps consenten lo procurayre del rey et aquelas entretengudas fins al temps del present debat. An acordat lasdichas partidas que lodit territori de Lestanh, aussi coma es limitat, bolat et confrontat, comensan tot premierament devers la glieysa de Sant Symeon, seguen lo selcle de l’estanh a la orieyra de la carrieyra de Laval, laquala carrieyre ve aussiben de la grangia de Cayssa et vay a Pezenas. Et seguen ung petit ladicha carrieyra tiran tot jorn lodich selcle entro al camp de Laval, loqual es de Bernat Barro de Pezenas, et apres layssan ladicha carrieyra anan esquerra et lodich camp aytaben; seguen lodich selclre de l’estanh et lodich camp de Bernard Barro, rec en miech, tiran tot dreit vers l’estanh entro al cap de la cohacha de la inchola2 de l’estanh et, aprop, montan vers aguial tot lo rec de ladicha coacha et deldich camp de Bernard Barro entro al cap fins al rec de la cresta de ladicha cohacha de ladicha inchola. Et d’aqui tot drech ladicha cresta tro a la premieyra bola que es plantada al cap de ladicha inchola, prop d’aqui ont lo teulia de Lestanh a acostumat de prenre la terra per far los teules de Lestanh, et de aquela bola seguen las autras bolas de bola en bola entro al cami que va de ladicha grangia a Pezenas et, apres, passa lodit camy, comensan al cap de la vinha del noble Peyre Salvat de Pezenas et, pueys, prenen tota la vinha vielha de l’estanh, seguen entre ladicha vinha et la vinha delditz Peyre Salvat et layssan la vinha de l’estanh et seguen la orieyra de la vinha deldit Salvat entro lo cap de la vinha de l’estanh et herm deldit Salvat ont es plantat ung terme grant de sieys pamls de lont de peyra blanqua crosilhat an ses jutges on gachos que devesis et termena deldit cap de ladicha vinha de l’estanh et deldit herm de Peyre Salvat jusquas a l’autre cap de ladicha vinha de l’estanh, ung petit sus la broa3 ont a ung autre grant terme de semblan peyra crosilhat, jutges on gachos al pe, et daquel terme parten, descenden en traversan de la broa on mota jusques a l’autre terme ques estat complantat de semblan peyra an sos jutges on gachos, es estat complantat dessus una broa de laqual lo teulie de Lestanh solia penre la terra per far los teules, et daquel terme ne es estat complantat ung autre terme ostat on crosilhat de semblam peyra an sos jutges on gachos ques complantat pres de la darrieyra vinha deldit Salvat, rec en mieg, et daquel terme descenden vers lo camy que prenen de Caux et vay devers Sant Thiberi que non dista de X a XI canas jusquas dessus la broa de una paret, al fons de la darrieyra vinha deldit Salvat, rec en mieg, et y a complantat ung autre terme an sos jutges on gachos que termena am ung autre terme, seguen lodich camy de Caux anant a Sant Thibri que dista environ LXta passes, sus la broa deldit camy et de la condamina de la oliveda es plantat ung autre grant terme de semblan peyra ostat dessus an sos jutges on gachos que termena daquel terme et treversa lo cap de la condamina de ladicha oliveda de mosse lo comandador et mostra l’autre darrier terme que es complantat sus la broa de ladicha condamina, parten del rec d’Ayras4 et comensan lo broqual5 del selcle deldich stanh devers lo camy gran de Besiers, que es an sos gachos et jutges. Et losditz termes ont estatz plantatz sans prejuditz de la proprietat de las terras de mosse lo comandador que son foras lasdichas limitacios quar aquela ly6 demora tot jorn. Et d’aqui en foras passa la gran mayroal de las agulhas de l’estanh et feris a l’angle de la vinha de Johan Glieyas de Pezenas, laquala es en lo termenal del pontelh anan de Pezenas a Bezes, et, apres, seguen lodit rec on carrieyra non passan, va confrontar an lo malhol de Andrieu Barral de Pezenas et d’aqui en foras seguen loditz rec on carrieyra tro al camy non passan de Bezers, en loqual camy comensa lo selcle deldit stanh; et apres, seguen et tornejan tot jorn lodit selcle et confrontan tan an las terras de Pezenas et de Cognas, coma de Torves, jusquas de la ont es estat comensat drech ladicha glieya de Sant Symeon. Demora deves aldit mosse lo comandayre et a sos successors et a la religio, exceptat que los habitans deldit Pezenas puestan cassar en temps degut…

Note

1 Cf. ch. 3, 4, Un domaine pour assécher : les templiers et l’étang de Pézenas.

2 Cohacha et inchola : cf. Lexique.

3 Bordure d’un champ garnie de broussailles, talus inculte entre deux champs (Mistral, t. I, p. 377).

4 Le rec des Aires, fossé majeur et émissaire de l’étang.

5 Broc : bec, goulot, dérivé de broccus : proéminent ; broqual (suffixe ale augmentatif) : grand goulot de sortie de l’étang : désigne l’endroit, en forme d’entonnoir, par lequel l’eau de l’étang gagne l’émissaire (le rec des Aires). W. von Wartburg, Französisches Etymologisches Wörterbuch, t. I, p. 545. Remerciement à P.-H. Billy pour ces précieuses informations. Le cercle délimitant le domaine dessine effectivement une excroissance pointue au niveau du grand fossé de drainage et de la route de Béziers.

6 Ajout.

© Presses universitaires du Midi, 2006

Condizioni di utilizzo http://www.openedition.org/6540

Cerca su OpenEdition Search

Sarai reindirizzato su OpenEdition Search