Version classiqueVersion mobile

Cultures villageoises au Moyen Âge et à l’époque moderne

 | 
Frédéric Boutoulle
, 
Stéphane Gomis

Partie 4. Culture politique

« Sentinelles vigilantes » au village : la dénonciation comme espace de reconfiguration des cultures villageoises (1789-1794)

Déborah Cohen

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans le sillage des travaux des anthropologues culturels, et notamment ceux d’Arjun Appadurai1, toute une partie de l’historiographie actuelle met l’accent sur les dimensions contractuelles et fabriquées par le droit des communautés, plutôt que de les penser à partir de visions identitaires et ordonnées à une terre ou à une religion2. Les cultures communes ne seraient donc pas des « toujours déjà-là » créateurs d’identités, mais bien plutôt des rapports construits, en particulier par le droit. La communauté n’est pas d’abord liée à son espace qui serait posé comme premier, provoquant par exemple des querelles de clocher comme autant de phénomènes « naturels », elle est faite de l’ensemble des relations et des revendications qui produisent l’appartenance, la culture, et redessinent la configuration des espaces3.

Dans cet article, je m’intéresserai à un type de relations judiciaires particulier, la dénonciation, telle qu’elle a pu se pratiquer dans les zones rurales de la Seine-Maritim...

© Presses universitaires du Midi, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search