Version classiqueVersion mobile

Raisonnement et pensée critique

 | 
Martin Montminy

4. Les raisonnements déductifs

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au chapitre précédent, nous avons expliqué comment on peut déterminer la validité d’un raisonnement en essayant d’imaginer s’il existe un monde possible dans lequel les prémisses sont vraies et la conclusion est fausse. Dans le présent chapitre, nous allons montrer comment la validité de certains raisonnements peut être établie simplement à partir de leur forme.

1. La forme logique des énoncés

Les énoncés suivants ont quelque chose en commun :

S’il pleut, la fête est annulée.
Si le fruit est mûr, alors il est sucré.
Si Suzanne est à Miami, alors elle est en Floride.

Bien qu’ils portent sur des sujets très différents, ces énoncés ont la même forme logique, à savoir « Si p, alors q ». Il est très important de reconnaître la forme logique d’un énoncé lorsqu’on veut évaluer un raisonnement dont il fait partie. Comme nous le verrons bientôt, certains raisonnements sont valides par la seule vertu de la forme logique des énoncés qu’ils comportent. Autrement dit, la validité de ces raisonnements ...

© Presses de l’Université de Montréal, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search