Version classiqueVersion mobile

Raisonnement et pensée critique

 | 
Martin Montminy

2. L’analyse des raisonnements

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La forme standard annotée peut se révéler inutilement longue et peu commode lorsque nous voulons représenter des raisonnements très complexes. Dans ce chapitre, nous proposons une méthode plus simple et élégante pour représenter la structure d’un raisonnement.

1. Les schémas en arbre

Considérons le raisonnement suivant :

La pornographie est immorale, car elle dégrade l’être humain.

Dans cette phrase, il y a un indicateur de prémisse, que nous soulignerons, et deux affirmations, que nous allons mettre entre crochets et numéroter de la façon suivante :

1 [La pornographie est immorale,] car 2 [elle dégrade l’être humain.]

Ici, l’affirmation 2 est une prémisse qui conduit à la conclusion 1. On peut représenter cette relation logique par une flèche :

Image 100000000000001D0000005583361EAC.jpg

Nous avons ainsi construit le schéma en arbre du raisonnement, qui se lit comme suit : l’énoncé 2 est invoqué comme prémisse pour soutenir la conclusion 1.

On ne devrait jamais porter de jugement sur un film avant de l’avoir vu.
Comme tu n’as pas vu ...

© Presses de l’Université de Montréal, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search