Version classiqueVersion mobile

Le paysage humanisé au Québec

 | 
Gérald Domon

Chapitre 6. Planification et moyens d’action

Sabine Courcier et Marie-Odile Trépanier

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le chapitre précédent a permis de souligner l’importance d’un processus de planification qui soit participatif, itératif, adaptable, flexible et cohérent, puis il a proposé une série de principes de gestion qui vont dans ce sens. Cependant, la mise en opération du statut de paysage humanisé soulève plusieurs questions. Ainsi, quel doit être le contenu du plan de conservation et de la convention de protection des paysages humanisés ? Comment ces documents vont-ils s’arrimer avec les autres documents de planification (locaux, régionaux, nationaux) ? Quels sont les outils dont disposent les municipalités pour planifier et concrétiser les projets ? Enfin, quels processus collaboratifs vont être mis en œuvre ?

Sur la base des principes généraux énoncés précédemment, le présent chapitre porte sur la planification du territoire, sur les documents de planification et sur l’arrimage législatif, puis sur les moyens d’action dont disposent les municipalités locales et régionales pour mettre en ...

Auteurs

Conseillère en aménagement à la Direction des grands parcs et de la nature en ville, de la Ville de Montréal, dans l’équipe chargée d’appliquer la Politique de protection et de mise en valeur des milieux naturels. Elle travaille notamment sur un projet de paysage humanisé à l’Île Bizard. Elle a obtenu un doctorat en aménagement de l’Université de Montréal en 2003 et a travaillé plusieurs années comme chargée de cours à l’Institut d’urbanisme et comme agente de recherche à la Chaire en paysage et environnement de cette même université.

Professeure titulaire à l’Institut d’urbanisme de l’Université de Montréal. Avec sa double formation de juriste et d’urbaniste, elle y a assumé la responsabilité des cours sur les institutions municipales et sur les outils juridiques en urbanisme pendant plus de 25 ans. Outre ces thèmes généraux, ses travaux de recherche ont mis l’accent sur la gestion et la planification métropolitaines, ainsi que sur la protection et la gestion des espaces naturels et des paysages.

© Presses de l’Université de Montréal, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search