Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le paysage humanisé au Québec

 | 
Gérald Domon

Chapitre 1. Le statut de paysage humanisé au Québec

Sabine Courcier et Gérald Domon

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La mise en place du statut de paysage humanisé, inscrit comme catégorie d’aire protégée dans la Loi sur la conservation du patrimoine naturel, constitue un événement important en matière de conservation de la diversité biologique, d’aménagement du territoire et de développement durable. Ce nouveau statut marque effectivement une étape déterminante puisque le paysage s’y trouve pour la première fois reconnu comme véritable objet de pré occupation et d’intervention mais aussi comme outil de planification. Son origine découle d’un double phénomène : celui de l’évolution des enjeux de protection du territoire et celui de l’insuffisance des mesures de protection au regard de ces enjeux. Afin de bien saisir la nature, la portée et l’originalité de ce nouveau statut, il importe donc, en tout premier lieu, d’examiner chacun de ces phénomènes.

L’ÉVOLUTION DES ENJEUX DE PROTECTION DU TERRITOIRE

Les principes de protection des territoires ayant considérablement évolué dans les dernières décennie...

Auteurs

Conseillère en aménagement à la Direction des grands parcs et de la nature en ville, de la Ville de Montréal, dans l’équipe chargée d’appliquer la Politique de protection et de mise en valeur des milieux naturels. Elle travaille notamment sur un projet de paysage humanisé à l’Île Bizard. Elle a obtenu un doctorat en aménagement de l’Université de Montréal en 2003 et a travaillé plusieurs années comme chargée de cours à l’Institut d’urbanisme et comme agente de recherche à la Chaire en paysage et environnement de cette même université.

Professeur titulaire à la Faculté de l’aménagement et directeur scientifique associé de la Chaire en paysage et environnement et de la Chaire UNESCO en paysage et environnement de l’Université de Montréal. Spécialiste de l’écologie du paysage appliquée à l’aménagement des milieux ruraux, il a dirigé plusieurs recherches sur la caractérisation, la dynamique et la gestion des paysages. Ses travaux ont fait l’objet de nombreuses publications dans les revues internationales spécialisées en paysage et en environnement (Landscape and Urban Planning, Landscape Ecology, etc.)

© Presses de l’Université de Montréal, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540