Version classiqueVersion mobile

La societé efficiente

 | 
Joseph Heath

Remerciements

Texte intégral

1D’abord et avant tout, j’aimerais remercier mon collègue de l’Université de Toronto, Mark Kingwell, et Jackie Kaiser de Penguin Canada. Sans leurs conseils, leurs encouragements et leur concours, ce livre n’aurait jamais été écrit, encore moins publié. Andrew Potter fut un inestimable assistant de recherche dont les commentaires sur le manuscrit ont été très utiles. J’aimerais aussi remercier mes amis et collègues qui ont lu cet ouvrage à diverses étapes de son élaboration : Peter Nixon, Marian MacNair, Donald Ainslie, Kevin Oison, Joel Anderson et Terrence Heath. Un merci tout spécial à Jim Preston et Troy Young qui m’ont aidé à affiner ces idées au fil d’innombrables conversations. J’aimerais aussi signaler la contribution de deux de mes anciens professeurs : Jürgen Habermas et James Johnson. Peut-être ne le reconnaîtront-ils pas, mais leurs idées continuent de m’inspirer grandement dans mon travail. Merci également à David Kilgour pour sa judicieuse révision du manuscrit et à Mary Adachi pour sa correction d’épreuves.

© Presses de l’Université de Montréal, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search