Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Territoires musicaux mis en scène

 | 
Monique Desroches
, 
Marie-Hélène Pichette
, 
Claude Dauphin
, 
et al.

III. Performances traditionnelles et actuelles

Le musicien transmusical

Bruno Deschênes

Résumé

La transmusicalité fait référence à ces musiciens qui optent pour la musique d’une culture autre que leur culture natale. Ceux-ci font face à des contraintes bien supérieures à celles du fardeau de la formation musicale proprement dite, car en plus de l’apprentissage d’une technique, d’un instrument, de ses répertoires et de ses styles, ils doivent intégrer la pensée musicale et esthétique d’une culture autre afin de pouvoir interpréter ses musiques comme les natifs. Qui plus est, ces musiciens font face à des préjugés provenant autant de leur culture d’origine que de la culture de leur musique d’adoption, l’authenticité et la légitimité de leur démarche étant souvent mises en doute. Cet article traitera principalement des musiciens occidentaux dans une telle situation transmusicale : d’une part, ceux-ci tentent de se faire connaître comme interprètes de musiques dont ils ne sont pas les « porteurs légitimes » et, d’autre part, plusieurs se trouvent dans une situation très ambivalente, car ils enseignent à des Occidentaux à jouer d’instruments issus de cultures « autres ».

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au XXe siècle, la musique a subi le contrecoup des grands bouleversements sociaux, politiques, technologiques et économiques qui ont abouti, entre autres choses, à la mondialisation. Un des rejaillissements majeurs de ces chambardements est probablement le phénomène des musiques du monde, phénomène encore très jeune et fébrile qui continue à faire couler beaucoup d’encre. Celui-ci a fortement modifié notre rapport à la musique mais, surtout, notre manière de l’apprécier. Aujourd’hui, les mélomanes n’écoutent plus et n’apprécient plus qu’un seul type de musique ou quelques genres particuliers provenant généralement de leur culture d’origine ou de leurs milieux sociaux.

Cet intérêt pour des musiques les plus diverses n’est pas spécifique aux mélomanes1 : un nombre croissant de musiciens, tant en Occident qu’ailleurs, apprennent à jouer des instruments étrangers à leur culture d’origine. Il est devenu monnaie courante d’assister à des concerts de musiciens occidentaux interprétant d’un ...

Auteur

Compositeur et ethnomusicologue indépendant spécialisé en musique japonaise. D’une part, il étudie la pensée esthétique de la musique traditionnelle japonaise et, d’autre part, il se penche sur le phénomène de la transmusicalité, soit ces musiciens qui étudient une musique d’une culture étrangère à la leur. Sa première analyse portant sur le sujet a été publiée en 2007-2008 dans Musicultures (Vol. 34/35), une publication de la Société canadienne des traditions musicales.

© Presses de l’Université de Montréal, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter