Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Territoires musicaux mis en scène

 | 
Monique Desroches
, 
Marie-Hélène Pichette
, 
Claude Dauphin
, 
et al.

III. Performances traditionnelles et actuelles

Identité musicale des Pygmées du Gabon et absence de territoire

Sylvie Le Bomin et Jean-Émile Mbot

Résumé

L’identité musicale d’une population et ses processus de diversification constituent des domaines encore peu étudiés en ethnomusicologie. Dans quelle mesure un groupe identifié comme ayant une origine génétique commune, mais sans territoire propre, sans communauté linguistique et relevant d’une diversité culturelle manifeste peut-il quand même être porteur de ce que les indices révèlent comme une identité musicale partagée ? C’est ce que nous évaluerons dans cet article en prenant appui sur l’exemple des différents groupes pygmées du Gabon.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’Afrique centrale constitue un laboratoire de recherche privilégié sur les questions d’identité culturelle, tant du point de vue ethnologique que linguistique ou géographique1. Les groupes présents permettent de situer une étude à différents niveaux : au sein d’un groupe dont la dénomination le présente comme homogène ; au sein d’un groupe interethnique dont la communauté de pratiques linguistiques et culturelles est reconnue ; entre des populations géographiquement, linguistiquement et culturellement éloignées, mais qui à un moment de leur histoire auraient été en relation de voisinage.

Les premières collectes ethnomusicologiques menées en Afrique centrale ont donné lieu à des ouvrages de vulgarisation ou encore n’ont pas été complètement exploitées par leurs collecteurs (Gilbert Rouget lors de la mission Ogooué-Congo de 1946, par exemple). Celles ayant répondu à une problématique scientifique ont été menées par le Musée royal d’Afrique centrale à Tervuren (Belgique) et par l’Insti...

Auteurs

Maître de conférences au Museum national d’histoire naturelle de Paris. Ses recherches, qui portent sur les traditions musicales des populations du Gabon, lui permettent de participer à la reconstitution de l’histoire et de l’évolution des populations d’Afrique centrale. Fondé sur la systématique et la catégorisation musicale, ce travail a abouti dans la mise au point d’une méthode de phylogénie musicale.

Docteur d’État (Paris v) et professeur au Département d’anthropologie de l’Université Omar-Bongo de Libreville (Gabon). Ses travaux portent sur les pratiques de l’anthropologie durant les périodes coloniale et postcoloniale et le mode de vie des sociétés actuelles, locales et expatriées. Il codirige avec Sylvie Le Bomin le programme « Patrimoines musicaux et Sociétés – Gabon et Sud-Cameroun ».

© Presses de l’Université de Montréal, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter