Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Socialisation et communication dans les jeux vidéo

 | 
Charles Perraton
, 
Magda Fusaro
, 
Maude Bonenfant

IV. Portées éthique et esthétique. Approches philosophique et politique

Chapitre 13. Implications sociales de la tricherie dans les jeux vidéo en ligne

Gabrielle Trépanier-Jobin

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La tricherie est un phénomène largement répandu dans les jeux vidéo en ligne massivement multijoueurs tels que Final Fantasy XI (2006), World of Warcraft (2004), City of Heroes (2004), EVE Online (2003), EverQuest (1999) et Ultima Online (1997). La plupart de ceux qui s’adonnent à ce type de jeux y sont confrontés à un moment ou un autre de leur parcours vidéoludique, que ce soit à travers leur propre pratique ou encore à travers celle des autres. Le caractère polymorphe, subjectif et changeant de la tricherie en fait toutefois un phénomène complexe, qui fascine de plus en plus les chercheurs en Game Studies (Mortensen, 2008 ; Consalvo, 2007 ; Kabus et al., 2005 ; Yan et Randell, 2005 ; Kuecklish, 2004 ; Salen et Zimmerman, 2004).

Dans les jeux vidéo massivement multijoueurs, la tricherie comporte une dimension sociale que l’on ne retrouve pas dans les jeux vidéo solos, puisqu’elle affecte d’autres joueurs que celui qui la met en œuvre. Le phénomène de la tricherie dans les jeux vidé...

Auteur

Doctorante en communication à l’UQAM, membre du Groupe d’études et de recherches en sémiotique des espaces (GERSE) et membre du groupe de recherche sur les jeux vidéo Homo Ludens. Elle a publié son mémoire de maîtrise Représentations alternatives de la subjectivité féminine dans le cinéma féminin québécois dans les Cahiers de l’IREF. Elle a en outre publié l’article « Cinéma féminin et visibilités subversives » dans la revue FéminÉtudes, ainsi que l’article « Le cinéma québécois : un succès réel ou imaginé ? » dans la revue Nouvelles « vues » sur le cinéma québécois. Elle se consacre présentement à la rédaction d’une thèse de doctorat sur le rôle de la parodie dans la critique et l’innovation des genres, avec le soutien financier du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH).

© Presses de l’Université de Montréal, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540