Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Socialisation et communication dans les jeux vidéo

 | 
Charles Perraton
, 
Magda Fusaro
, 
Maude Bonenfant

IV. Portées éthique et esthétique. Approches philosophique et politique

Chapitre 12. Nouvelles formes de subjectivation dans les jeux vidéo

Charles Perraton

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’agir moral de l’homme est réglé par un but prédonné et l’effort exigé par la vie éthique consiste à cultiver la vertu en ne s’écartant pas de la poursuite de ce but. Le but de l’agir moral est inscrit dans la nature de l’homme et il conduit l’homme au plein épanouissement de l’équilibre harmonieux de sa nature. Faire le bien, c’est donc aussi se faire du bien : la recherche du bien et la recherche du bonheur sont une seule et même chose. Celui qui est vertueux est heureux, et n’est véritablement heureux que celui qui est vertueux. Pour parvenir au bonheur, il est nécessaire de se garder des excès de toutes sortes. L’effort moral se confond donc avec un apprentissage du bonheur et tous les deux impliquent la tempérance, la bonne compagnie et la connaissance de soi. L’homme heureux est l’homme sage qui est en paix avec lui-même et qui remplit à la perfection sa place dans la famille, dans la cité et dans l’ordre cosmique. (Bernet, 1994 : 25)

Très sensibles à la violence dans les jeux...

Auteur

Professeur titulaire au Département de communication sociale et publique de l’Université du Québec à Montréal. Il est également directeur du groupe de recherche sur la socialisation et la communication dans les jeux vidéo (Homo Ludens), directeur du Groupe d’études et de recherches en sémiotique des espaces (GERSE) et éditeur des Cahiers du GERSE. Il centre sa recherche sur l’étude des formes de subjectivation et des modes de structuration des individus dans l’espace public. Il est l’auteur de plusieurs articles scientifiques et d’ouvrages en collaboration dont : Un nouvel art de voir la ville et de faire du cinéma (avec François Jost, L’Harmattan, 2002), Robinson à la conquête du monde et Dérive de l’espace public à l’ère du divertissement (avec Pierre Barrette et Étienne Paquette, Presses de l’Université du Québec, 2005 et 2007) et Vivre ensemble dans l’espace public (avec Maude Bonenfant, Presses de l’Université du Québec, 2009).

© Presses de l’Université de Montréal, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540