Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Socialisation et communication dans les jeux vidéo

 | 
Charles Perraton
, 
Magda Fusaro
, 
Maude Bonenfant

II. Efforts de conceptualisation. Approches communicationnelle et sociologique

Chapitre 5. Comment un monde social se construit

L’autonomisation de l’espace du jeu en ligne

Samuel Coavoux

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les mondes virtuels, à l’image des jeux vidéo en ligne, ont ceci de fascinant pour le sociologue qu’ils donnent à voir leur propre genèse. Non seulement le phénomène en lui-même est-il relativement récent, mais chaque monde nouveau, dès lors que les joueurs commencent à l’investir, ne met pas plus de quelques mois à faire émerger un ordre social1. En cela, ces mondes constituent un terrain particulièrement fertile pour appréhender la manière dont un monde social, en l’occurrence une sousculture, se construit de manière relativement autonome, c’est-à-dire se différencie des mondes sociaux qui l’entourent.

Je voudrais, dans ce chapitre, exposer l’intérêt d’une analyse de cette autonomie relative et de sa constitution. Il importe pour cela de rompre avec les approches traditionnelles du jeu, et en particulier avec celle de Huizinga, et de préférer à cette perspective essentialiste une démarche historique, celle qu’a fondée Pierre Bourdieu dans ses analyses des champs sociaux. Une telle ...

Auteur

Doctorant en sociologie au sein de l’équipe « Dispositions, pouvoirs, cultures, socialisations » du Centre Max Weber et allocataire de recherche à l’École normale supérieure de Lyon. Il est également membre du laboratoire junior Jeux vidéo : pratiques, contenus, discours, qui fédère dans cet établissement de jeunes chercheurs travaillant sur le jeu vidéo (Rufat et Ter Minassian [dir.], Les jeux vidéo comme objet de recherche, Paris, Questions Théoriques, 2011). Il s’est intéressé particulièrement à la stratification sociale des pratiques du jeu vidéo et aux processus de socialisation au sein des mondes virtuels au cours d’une recherche de deux ans sur le jeu World of Warcraft, qui a donné lieu à la publication de plusieurs chapitres d’ouvrages collectifs. Il enseigne, enfin, la sociologie des pratiques du jeu vidéo à l’Université Paris-XIII. Ses recherches actuelles portent sur la réception de la peinture de Nicolas Poussin.

© Presses de l’Université de Montréal, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540