Version classiqueVersion mobile

Le vert et le bleu

 | 
Simon Jolivet

Chapitre VI. Le temps d’un rapprochement nationaliste, 1918-1921

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Si le Canada a droit à son autonomie, pourquoi pas l’Irlande ?… Si j’étais Irlandais aujourd’hui… je prendrais un fusil
et je donnerais ma vie pour mon pays, mais avant de mourir, je tâcherais d’avoir un “black and tan”1. »
Armand Lavergne, octobre 1920

En Irlande, l’année 1918 marque la chute du parti constitutionnel irlandais. La victoire du Sinn Féin aux élections générales de décembre 1918, sans être nécessairement une surprise, ébranle tout de même le paysage politique. Le soir du 14 décembre, ce parti républicain remporte la victoire, une victoire décisive, en raflant près des trois quarts des sièges irlandais2. Après des décennies de domination du parti home ruler de Parnell et Redmond, c’est maintenant le Sinn Féin qui est garant des volontés nationalistes irlandaises. La crise de la conscription, la non-imposition du Home Rule pourtant voté en 1914 ainsi que l’intensification des querelles ethniques entre, d’une part, les unionistes protestants et, d’autre part, les national...

© Presses de l’Université de Montréal, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search