Version classiqueVersion mobile

Le vert et le bleu

 | 
Simon Jolivet

Chapitre IV. En route vers la guerre, 1912-1916

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Talk of sedition, which means stirring up one class of the population against another class – you want to suppress Bourassa and Le Devoir;
yes, do that, but suppress Hocken and the Orange Sentinel too1. »
Le député Lucien Cannon, circa 1916

Après 1912, l’action soutenue des anti-home rulers au Canada, affirmée en parallèle aux prises de position des unionistes de l’Ulster, présente une opposition ferme aux idéaux nationalistes canadiens-français et irlando-catholiques du Québec. La position des unionistes protestants d’Ulster, n’approuvant rien qui puisse rendre à l’Irlande une certaine autonomie gouvernementale, réjouit toutefois les orangistes canadiens. Si le Home Rule semble en voie d’être octroyé à l’Irlande, les opposants à ce projet ne désespèrent pas pour autant.

Les unionistes d’Ulster refusent toute autonomie à l’Irlande et peuvent compter sur Edward Carson (né, soit dit en passant, à Dublin) pour assumer la direction de la lutte anti-Home Rule2. De 1910 jusqu’au déclencheme...

© Presses de l’Université de Montréal, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search