Version classiqueVersion mobile

Le vert et le bleu

 | 
Simon Jolivet

Chapitre I. Cent ans plus tard, un 26 juin 1898 à Montréal

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« What promises to be one of the grandest Irish demonstrations ever held in America will take place tomorrow, when the centenary of the rebellion of ’98 will be celebrated … »
The True Witness and Catholic Chronicle, 25 juin 1898

L’Irlande fut souvent le théâtre de rébellions nationalistes. De 1798 à 1921, pas moins de cinq rébellions – toutes réprimées avec succès par les forces de l’ordre – virent le jour sur l’île. La première de cette série, celle du printemps de 1798, fut menée par un ensemble d’organisations nationalistes plus ou moins liées entre elles. Déclenchée en mai 1798, la rébellion visait l’établissement d’une république irlandaise, séparée de la Grande-Bretagne. La rébellion déferla à Dublin, à Wexford, et dans certains comtés de la province d’Ulster, opposant divers groupes de la société irlandaise1. L’insurrection fut maîtrisée par les autorités britanniques, en septembre 1798, après avoir fait plus de 30 000 morts. Cette rébellion fut la plus sanglante de toute l’hi...

© Presses de l’Université de Montréal, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search