Version classiqueVersion mobile

Le vert et le bleu

 | 
Simon Jolivet

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« … the interest of the Canadian Irish in the affairs of Ireland is as keen, as emotional, as self-sacrificing, as it was the day their forefathers landed on the shores of the St. Lawrence. »
The Beck’s Weekly, 4 avril 1914

Au cours du XIXe siècle, les Irlandais formèrent l’une des quatre plus importantes communautés de la province ; arrivant en nombre et en proportion derrière les citoyens d’origine française et anglaise, mais devant ceux d’origine écossaise. Si les premiers Irlandais (protestants ou catholiques) qui s’installèrent au Canada le firent à l’époque du régime français, la vaste immigration irlandaise qui conduisit au Québec, au Nouveau-Brunswick et en Ontario des centaines de milliers d’habitants de la Verte Érin remonte plutôt à la fin des guerres napoléoniennes ainsi qu’à l’époque de la Grande Famine de la pomme de terre des années 1840.

Cette Grande Famine irlandaise (1845-1849), véritable tragédie humaine, marqua à jamais l’histoire de l’Irlande : au cours du désastre...

© Presses de l’Université de Montréal, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search