Version classiqueVersion mobile

Musique actuelle

 | 
Sophie Stévance

Chapitre III. De l’automatisme en musique actuelle

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La démarche non académique et éclectique de la musique actuelle lui a valu de nombreuses critiques, parfois virulentes, ainsi qu’en témoignent les deux numéros de la revue Circuit – musiques contemporaines publiés en 1991 et en 1995. Dans l’éditorial du numéro de 1995, Nattiez retenait de la musique actuelle une « absence de rigueur, [l’] abandon des exigences de l’écriture et [un] renoncement à l’évaluation esthétique »1. Or depuis, plusieurs tentatives ont été menées pour comprendre ce qui fait l’objectivité propre de la musique actuelle et ainsi pouvoir la soumettre au jugement esthétique. Ces tentatives s’appuient sur les méthodes du mouvement surréaliste en littérature, et je pense que cette filiation est contestable et demande à être clarifiée.

Dans leurs écrits, le journaliste Andrew Jones2 et la compositrice-improvisatrice Anne LeBaron3 partent de l’« automatisme psychique pur » de Breton par lequel le sujet doit agir avec « la neutralité absolue d’un témoin étranger indiffér...

© Presses de l’Université de Montréal, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Decitre
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search