Version classiqueVersion mobile

Les comportements dans le domaine de la santé

 | 
Gaston Godin

Première partie. Les théories

3. La relation intention-comportement et les stratégies de changement post-intentionnelles

Ariane Bélanger-Gravel, Gaston Godin et Lydi-Anne Vézina-Im

Résumé

• Selon la littérature scientifique, il existe parfois un écart entre l’intention d’adopter un comportement et l’adoption concrète de celui-ci.
• Plusieurs variables théoriques telles que la stabilité temporelle de l’intention et le regret anticipé sont des modérateurs de la relation entre l’intention et le comportement.
• La mesure de la planification de l’action représente un médiateur de la relation entre l’intention et le comportement.
• L’activation des intentions serait une stratégie idéale afin de favoriser le passage à l’action lorsqu’un individu est motivé à adopter un comportement.
• Selon le modèle du processus d’action en santé, la formulation de plans d’action/d’adaptation permettrait également de favoriser la concrétisation d’une intention élevée.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans les deux premiers chapitres, nous avons présenté les différentes théories permettant de comprendre l’adoption d’un comportement associé à la santé et les processus qui mènent au changement comportemental. Cependant, dans la réalité, certaines conditions ou profils d’individus limitent la capacité d’effectuer un changement comportemental, même lorsque l’intention (ou la motivation) semble être une condition essentielle ; elle n’est parfois pas suffisante au changement. En effet, dans une méta-analyse de l’efficacité des interventions, Webb et Sheeran (2006) ont observé qu’une intervention permettant d’obtenir une taille d’effet moyenne sur l’augmentation de la motivation avait une taille d’effet petite sur la modification du comportement. En d’autres termes, la réussite d’un programme à augmenter l’intention ne causera pas nécessairement l’adoption du comportement ciblé.

Ce phénomène d’écart entre l’intention et le comportement a attiré l’attention de plusieurs chercheurs qui s’i...

Auteurs

Ariane Bélanger-Gravel, Ph.D., a obtenu son doctorat en kinésiologie à l’Université Laval en 2012. Elle est présentement stagiaire postdoctorale en santé publique à l’Université de Montréal.

Gaston Godin, Ph.D., FEHPS, a obtenu son doctorat en santé communautaire à l’Université de Toronto en 1983. Il a été professeur titulaire à la Faculté des sciences infirmières de l’Université Laval et titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les comportements et la santé (2004-2011). Il est également Fellow de l’international Society of Behavioral Nutrition and Physical Activity (2009) et de l’European Health Psychology Society (2012). Enfin, il est le récipiendaire du prix de chercheur émérite décerné en 2012 par le Réseau de recherche en santé des populations du Fonds de recherche du Québec - Santé (FRQS).

© Presses de l’Université de Montréal, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search