Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le transfert des connaissances dans le domaine social

 | 
Christian Dagenais
, 
Émilie Robert

Première partie. État des lieux de la recherche sur le transfert des connaissances

6. Le transfert de connaissances : Quoi ? Par qui ? À qui ? Comment ? Pour quoi ?

Mélodie Briand-Lamarche et Stéphanie Siron

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’atelier de réflexion tenu le 21 juin 2011 sur les priorités de recherche de l’équipe de recherche en partenariat sur le transfert de connaissances regroupait autour d’une même table des chercheurs et des partenaires d’horizons divers. Les discussions qui ont eu lieu au cours de la matinée permettent de constater que les préoccupations de ces acteurs en transfert de connaissances (TC) dans le domaine de l’éducation, de la santé ainsi que dans le domaine psychosocial sont similaires. Ces préoccupations rejoignent les cinq pistes de réflexion proposées par Lavis et al. (2003) qui nous serviront de cadre pour organiser les discussions. Ces pistes de réflexion permettent de répondre à la question : « Comment la recherche peut-elle être transférée plus efficacement ? »

Les pistes de réflexion de Lavis et ses collaborateurs sont : 1) Quelles sont les connaissances qui devraient faire l’objet d’un processus de TC ? 2) Qui est la meilleure personne ou la meilleure organisation pour véhicule...

Auteurs

Étudiante au doctorat recherche en psychologie à l’Université de Montréal. Son mémoire de maîtrise, terminé en 2010 sous la direction de Christian Dagenais, portait sur l’évaluation d’implantation d’un programme de transfert de connaissances conçu et implanté par le Centre de liaison sur l’intervention et la prévention psychosociales (CLIPP). Mélodie a aussi occupé, au CLIPP, le poste de directrice de projets-Évaluation. Elle a récemment rejoint l’équipe de la Chaire CJM-IU-UQAM en application des connaissances dans le domaine des jeunes et des familles en difficulté.

Étudiante au doctorat clinique en psychologie à l’Université de Montréal, sous la direction de Christian Dagenais. Son projet d’essai doctoral porte sur les conditions qui influencent l’utilisation des connaissances issues de la recherche dans le cadre des interventions sociales complexes en santé publique. Elle s’intéresse particulièrement au développement des communautés vulnérables.

© Presses de l’Université de Montréal, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540