Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le transfert des connaissances dans le domaine social

 | 
Christian Dagenais
, 
Émilie Robert

Première partie. État des lieux de la recherche sur le transfert des connaissances

3. Les interventions sociales complexes en santé publique : portrait des stratégies de transfert de connaissances et de leur utilisation

Émilie Robert et Marie Malo

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Qu’ils cherchent à améliorer la santé des populations ou à réduire les inégalités sociales de santé, les acteurs de la santé publique sont amenés à proposer et instaurer des interventions qui s’avèrent de plus en plus complexes. En effet, les problématiques auxquelles ils doivent faire face sont le plus souvent multisectorielles, comme le montrent les déterminants sociaux de la santé (Marmot, 2005). Ces problématiques exigent donc des réponses adaptées aux contextes dans lesquels elles sont mises en œuvre et la participation d’acteurs multiples. Elles se distinguent des interventions cliniques, dont l’objectif est de prévenir et traiter les maladies sur le plan individuel et dont la mise en œuvre se fait de manière standardisée (Rychetnik, Frommer, Hawe et Shiell, 2002). Ces « interventions sociales complexes », ainsi nommées dans la littérature scientifique (Pawson, Greenhalgh, Harvey et Walshe, 2005), se caractérisent plus précisément par la multiplicité de leurs objectifs, par le...

Auteurs

Étudiante au doctorat en santé publique à l’Université de Montréal depuis 2008, sous la direction de Valéry Ridde au Centre de recherche du CHUM (CR-CHUM). Elle a travaillé dans le domaine de l’humanitaire en Asie et s’intéresse à présent aux problématiques d’accès aux soins des populations vulnérables en Afrique. Elle est également impliquée dans des projets visant à promouvoir la production locale de connaissances sur les politiques de gratuité des soins et la diffusion des résultats de la recherche en Afrique. Émilie Robert a coordonné pendant deux ans l’équipe en émergence de Christian Dagenais.

Étudiante au Ph. D. recherche-intervention, option psychologie du travail et des organisations, à l’Université de Montréal. Elle travaille sur la question du transfert de connaissances depuis ses études de premier cycle. Elle a complété une thèse d’honneur sur les défis du transfert au niveau des prestataires de services sociaux. Elle contribue également à de nombreuses initiatives se rapportant à ce domaine de recherche. Elle a notamment cofondé un groupe de recherche pour l’avancement et la promotion du transfert de connaissances. Cette initiative étudiante a reçu des subventions, dont celle de l’Office Québec-Amériques pour la jeunesse.

© Presses de l’Université de Montréal, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter