Version classiqueVersion mobile

Le diable en ville

 | 
Germain Lacasse
, 
Johanne Massé
, 
Bethsabée Poirier

Acte IV. Médiateurs de la modernité : Le prêcheur et le tentateur

Tableau 2. Alex Silvio, le diable en ville

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Voyez notre ami Silvio
Joyeux et toujours en train,
C’t’un vieux garçon, mais pas nigaud,
Puis un vrai Canadien.
Il nous r’garde toujours en riant,
Y en a d’dans, y en a d’dans.
Toujours poli, toujours av’ nant,
Y en a d’dans, y en a d’dans 28.

Cet extrait de la chanson « Y’en a d’dans », tiré de la revue du même nom, est écrit par Alexandre Silvio et Eddy Gélinas, en 1927, alors que Silvio est directeur du Théâtre Chanteclerc, à Montréal. Cette chanson est le seul texte signé de la plume de Silvio que nous avons retrouvé dans nos recherches. C’est d’ailleurs sans doute la rareté des textes écrits par Silvio qui le maintenait encore dans l’ombre jusqu’à ce jour. Si on ne s’attarde pas à toute l’étendue de son activité, Silvio peut être perçu comme un producteur de théâtre qui savait tirer profit des goûts du public pour les spectacles populaires : ci...

© Presses de l’Université de Montréal, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search