Version classiqueVersion mobile

L’accès aux soins de santé en Afrique de l’Ouest

 | 
Valéry Ridde

Partie 3. L’accès aux soins des indigents

Chapitre 14. L’efficacité d’une approche d’exemption du paiement des soins (Burkina Faso)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Exiger le paiement des soins de santé limite l’accès aux soins pour les plus démunis. Étant donné que les gouvernements ne sont pas près de rendre ces services gratuits au point de service, et en l’absence d’assurance sociale, certains pays proposent d’exempter les plus démunis du paiement direct. De telles mesures d’exemption visent en premier lieu les indigents, c’est-à-dire ceux qui présentent une « incapacité prolongée à payer pour les soins de santé minimum » (Stierle et al., 1999). Bien que cette idée puisse sembler assez simple, sa mise en œuvre concrète représente un énorme défi pour les pays d’Afrique subsaharienne. Une grande part de ce défi consiste en la sélection des indigents, à propos desquels on connaît très peu de chose en Afrique, rares étant les études qui leur ont été consacrées. Le processus de sélection idéal doit être réalisable, reproductible, peu coûteux ainsi que bien compris et accepté par ceux qui le mettent en place. Il doit également être efficace, c’es...

© Presses de l’Université de Montréal, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search