Version classiqueVersion mobile

L’accès aux soins de santé en Afrique de l’Ouest

 | 
Valéry Ridde

Partie 3. L’accès aux soins des indigents

Chapitre 13. Une comparaison de trois méthodes de sélection des bénéficiaires de l’exemption du paiement des soins (Burkina Faso)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Comment sélectionner de manière optimale les indigents qui devraient être exemptés du paiement direct des soins de santé en Afrique ? Les décideurs africains tentent d’apporter une réponse à cette question depuis les années 1980, date de la généralisation du paiement direct pour les services de santé. En effet, dans un tel contexte, certaines personnes ne peuvent pas recourir aux soins en raison d’un manque de moyens ; en particulier les indigents, soit ceux qui présentent une « incapacité durable de payer le minimum des frais médicaux » (Stierle et al., 1999). De ce fait, lorsque le paiement direct a été décentralisé sur le plan local en Afrique de l’Ouest (l’initiative de Bamako), on a envisagé de créer des mesures d’exemption à l’intention des indigents. Toutefois, « en dépit de directives politiques nationales soulignant l’importance des exemptions dans chacun des trois pays concernés [Bénin, Kenya, Zambie], aucun d’entre eux n’a développé de systèmes efficaces et officiels afin...

© Presses de l’Université de Montréal, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search