Version classiqueVersion mobile

L’intégration des immigrants

 | 
Aude-Claire Fourot

Chapitre 3. Défis urbains, politiques provinciales (1960-1985)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

In order to put an end to unjustified attacks in the press based on hasty generalization about so called foreigners, in order to react against an unfortunate and short sighted and unfair tendency to ignore us altogether, we, new Canadians, have to show ourselves: our numerical strength and our moral, cultural and patriotic worth and potentialities in an organized manner.
Fugère, 1945

Avant les années 1960, l’intégration des immigrants n’est pas à l’ordre du jour dans les villes, pas plus qu’elle ne l’est aux gouvernements provincial et fédéral. L’immigration n’est pourtant pas absente des grands enjeux identitaires et des relations intergouvernementales entre le Québec et le Canada, bien au contraire. Mais il faut attendre la fin de la Révolution tranquille pour que l’intégration des immigrants soit prise en compte dans la politique au Québec, notamment à la suite de conflits urbains liés à l’anglicisation des immigrants. Alors que cette période peut être co...

© Presses de l’Université de Montréal, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search