Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Du pain ou du sang

 | 
Roland Viau

Deuxième partie. Radiographie d'une grève

Chapitre 7. Une enquête revisitée

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

À Saint-Timothée, le 12 juin 1843, dès l’éclatement de la fusillade, la foule se dispersa dans une terrible cohue. Militaires et policiers pourchassèrent les manifestants en déroute et procédèrent à 27 arrestations à la pointe des baïonnettes1. « Durant cinq ou six jours », les personnes détenues furent placées en garde à vue au moulin local, puis relâchées. Aucune plainte ni aucune accusation pour avoir participé à une sédition ne furent déposées contre elles par les entrepreneurs ou par les magistrats.

En se portant garant de la fournée de prisonniers, l’ingénieur Walter Shanly contribua activement au rétablissement de la paix sociale sur le chantier. L’employé des Travaux publics, un médiateur dont le salariat et le patronat reconnaissaient l’intégrité, plaida leur innocence en faisant valoir qu’on devait poser un regard compatissant sur leur infraction. « Forcés malgré eux de tremper dans cette émeute », argumenta Shanly, il fallait attribuer à ces gens le statut de victime dans ...

© Presses de l’Université de Montréal, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540