Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Du pain ou du sang

 | 
Roland Viau

Deuxième partie. Radiographie d'une grève

Chapitre 6. Dire sa colère

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le matin du drame, le lundi 12 juin 1843, le magistrat Jean-Baptiste Laviolette, pensionnaire au Grant’s Inn, fut tiré du lit par l’arrivée d’un courrier porteur d’un billet à son intention. La note rédigée par John Symons, l’associé de Charles Larocque, livrait un message inquiétant et le priait de se rendre à son domicile privé dans les meilleurs délais. L’entrepreneur estimait que sa propriété et son magasin étaient menacés par un rassemblement de masse et sollicitait l’aide du juge de paix.

Vers 6 h, Laviolette transmit une réquisition au major Campbell le pressant de mettre immédiatement à sa disposition une unité d’infanterie. L’officier supérieur mobilisa une escorte de 30 soldats placés sous les ordres du lieutenant J. W. De Butts pour accompagner la carriole de l’homme de loi1. Le peloton se mit en marche, traversa le village de Saint-Timothée, puis emprunta un chemin de planches, en direction sud, vers la rivière Saint-Louis, à Rochville (aujourd’hui Saint-Louis-de-Gonzague...

© Presses de l’Université de Montréal, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540