Version classiqueVersion mobile

Quand la musique prend corps

 | 
Monique Desroches
, 
Sophie Stévance
, 
Serge Lacasse

La voix comme incarnation sonore du corps

10. Sonner avec son corps. Danser avec sa voix

Yves Defrance

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les recherches concernant la relation entretenue entre le corps humain et le son « humainement organisé », selon la définition de John Blacking, ont de longue date mis en évidence l’importance de celui-ci sur celui-là (Blacking 1980 : 11-40). De même, l’effet dynamogénique de la musique fait l’objet d’études nombreuses en France depuis la fin du XIXe siècle (Paillard Oléron Fraisse 1953, Oléron 1957). Mais qu’en est-il de l’impact du geste du musicien et du chanteur sur le son ? Comment le danseur peut-il intervenir sur la production sonore et comment l’émission vocale ou instrumentale agissent-elles sur le corps de l’interprète ? Ces interactions complexes seront ici abordées sous le regard ethnomusicologique, sachant que la terminologie occidentale actuelle, qui oppose danse et musique, tend à nier le caractère insécable de bon nombre de pratiques musicales et gestiques. Les exemples sont pourtant fréquents de ce rapport singulier entre le son et le mouvement. Il n’est que de reto...

Auteur

Ethnomusicologue HDR de l’Université Paris X-Nanterre (2003), docteur de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales à Paris (1988), et cie responsable du Centre de formation de musiciens intervenants (CFMI) de l’Université Européenne de Bretagne, Rennes 2. Il est également chercheur associé au Laboratoire d’ethnomusicologie et d’organologie (LEO)/Observatoire interdisciplinaire de création et de recherche en musique (OICRM), Université de Montréal. À la fois généraliste en ethnomusicologie et spécialiste de l’espace français, il a travaillé sur des répertoires traditionnels européens et asiatiques (formes et processus dynamiques de transmission, de changement, de création, etc.) et sur l’analyse de leur performance vocale et instrumentale.

© Presses de l’Université de Montréal, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search