Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les grands projets urbains

 | 
Michel Max Raynaud
, 
Paul Lewis
, 
Michel Hubert

Troisième partie. Le développement urbain

Chapitre 13. Pressions immobilières et projet de ville : le cas du Quartier européen à Bruxelles

Mathieu Van Criekingen, Julie Cailliez et Vincent Calay

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Ce chapitre aborde les grands projets immobiliers en tant que manifestations tangibles du déploiement de pressions immobilières sur les territoires urbains. Ces pressions s’insèrent dans des cadres macro-économiques variables au cours de l’histoire, au gré des reconfigurations du régime de croissance capitaliste. Pour l’époque contemporaine, les pressions immobilières sur les territoires urbains sont notamment liées à une demande accrue d’actifs par des investisseurs en recherche d’élargissement et de diversification des gammes de placements financiers (Aveline-Dubach 2008). En effet, la financiarisation de l’économie, impulsée par les réformes néolibérales de déréglementation des marchés financiers des années 1980 et suivantes, implique qu’une masse croissante de capitaux n’est pas affectée à l’investissement dans la production de biens et services mais est dirigée vers des placements financiers dans une vaste gamme de titres (Duménil et Lévy 2000), dont des titres adossés à des bi...

Auteurs

Professeur assistant, Laboratoire de géographie humaine, Université Libre de Bruxelles (Belgique).
mvancrie@ulb.ac.be

Assistante en sociologie, METICES, Université Libre de Bruxelles (Belgique).
jcaillie@ulb.ac.be

Chercheur à l’Institut de gestion de l’environnement et d’aménagement du territoire et au Groupe de recherche sur l’action publique, Université Libre de Bruxelles (Belgique).
vcalay@ulb.ac.be

© Presses de l’Université de Montréal, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter